Live News

Vol allégué dans une salle de gym : le voleur présumé ligoté et agressé par six personnes

jean Jean Noël L. sur son lit d’hôpital.

Sale quart d’heure pour Jean Noël L., 24 ans. Accusé de vol dans une salle de gym à Roche-Bois, cet habitant de la localité aurait été ligoté et agressé au rondin et avec un couteau avant d’être livré à la police. Amoché, il a dû être hospitalisé. Une déposition pour vol a été consignée contre lui.

La gérante de la salle de gym, a affirmé que le jeune homme travaillait chez elle. Samedi vers 19 h 30, elle est rentrée chez elle et a vérifié les images de vidéo surveillance. Elle a constaté que Jean Noël L., s’était introduit chez elle à travers la porte de la cuisine durant son absence. « Depi enn an li travay kot mwa. Linn pran mo lakle lakaz », nous dit-elle.

Elle a effectué un inventaire le même jour pour voir s’il n’y avait rien d’anormal. Elle a constaté qu’elle lui manquait de l’argent qu’elle conservait dans une boîte. Des bouteilles de whisky, une montre, une bague et une torche, entre autres avaient disparu. « Linn kokin mo bann bizou », ajoute-t-elle.

Ses soupçons se sont tout de suite portés sur le jeune homme. Pour en avoir le cœur net, elle a descendu au rez-de-chaussée où il y a la salle de gym. Dans sa déposition à la police d’Abercrombie, elle a affirmé qu’elle a vu Jean Noël L. devant la porte. Elle l’aurait interrogé sur la disparition de ses biens. « Il m’a confié que c’est lui qui les avait pris et les avaient vendus. ».  Lorsque les policiers se sont rendus sur place, ils ont retrouvé le jeune homme ligoté à un banc et avait été passé à tabac. Il avait une entaille près de l’œil. Conduit à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo, il a été admis après les premiers soins.

Cependant pour Jean Noël L., les choses ne se sont pas passées comme affirmée par la gérante. « Je n’ai rien volé. Ils m’ont piégé », lâche-t-il avec peine. « Un proche de la dame avait été arrêté par la police, ils croyaient que c’était moi qui l’avait dénoncé à la police. Samdi inn dir mwa vini pou zet bann salte ». Il se serait retrouvé face à six personnes qui l’ont agressé. « Elles m’ont ligoté, puis agressé avec un rondin, et ensuite avec un couteau », dit-il alors qu’il est à l’hôpital.

En sang et inconscient

Ses proches ont été informés ce soir-là qu’il avait été victime d’une agression. « Quand nous sommes arrivés au gym, il était en sang et inconscient », lâche le frère de Jean Noël. La dame dépouillée a porté plainte pour vol à son encontre. Le jeune homme a été arrêté. Un policier a été placé à son chevet pour le surveiller. Dimanche après les soins, il a obtenu sa décharge. Il a été relâché sur parole et a dû se rendre à l’hôpital de Moka pour soigner son œil blessé. Une autre enquête a été initiée pour agression. Le jeune homme devrait se présenter au poste de police d’Abercrombie ce mardi. Il risque une inculpation pour vol.

« Comment se fait-il qu’il soit libéré après ce vol ? » se demande la propriétaire des lieux. Qui dit vrai dans cette affaire ? Ce qui est certain, c’est que le jeune homme n’est pas prêt d’oublier cette agression.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more