Live News

Voici la Une du Défi Plus de ce samedi 30 novembre 2019

IMPRESSION DES BULLETINS

Sanjiv Mulloo de Quad Printing : « Les informations de Navin Ramgoolam sont erronées »

Après les bulletins retrouvés, Navin Ramgoolam parle de bulletins imprimés par une firme privée. Cette affirmation du leader du Parti travailliste se trouve au paragraphe 70 de la pétition déposée en Cour Suprême le jeudi 28 novembre. Toutefois, les démentis ne cessent de tomber.

PETITION AU NUMERO 8

Un électeur réclame l’invalidité de l’élection de Pravind Jugnauth

Il s’appelle Shah Javed Khadarun. Il est un consultant et se dit être un électeur de la circonscription no. 8 (Moka/Quartier-Militaire). Il est un de ceux qui ont déposé une pétition électorale en Cour suprême le jeudi 28 décembre 2019.

PENSION DES PARLEMENTAIRES

Les nouveaux bénéficiaires

Après chaque élection générale, les candidats battus ou les députés sortants qui n’ont pas été candidats mais qui comptent au moins deux mandats à leur actif sont concernés par la pension contributive. Une dizaine d’anciens ministres, députés et PPS vont ainsi toucher cette pension pour la première fois (Tableau 1). Deux anciens ministres et un ex-député, qui ont perçu cette pension par le passé, vont voir cette somme être ajustée pour les derniers mandats (Tableau 2). 25 parlementaires comptant plus d’un mandat à leur actif à l’issue des élections de 2019 sont qualifiés pour toucher cette pension (Tableau 3).

Les anciens parlementaires, avec au moins deux mandats, ont droit à une pension mensuelle maximale ou à une pension mensuelle réduite, avec à la clé une Lump Sum. Selon la formule en vigueur depuis 2010, s’il opte pour la formule sans Lump Sum, un ancien député avec deux mandats empochera environ Rs 25 000 par mois, un ancien Parliamentary Private Secretary (PPS) environ Rs 50 000 et un ancien ministre environ Rs 70 000. Ce montant s’accroît avec le nombre de mandats. Avec la formule précédente, ils auraient empoché près du double. Ce qui fait dire que les élus d’avant 2010 sont les plus chanceux.

ACCIDENT FATAL IMPLIQUANT UN VEHICULE DE LA POLICE

Le policier Domun : « L’airbag s’est déclenché et j’ai perdu le contrôle »

Arrêté pour homicide involontaire après le décès du pompiste Rohit Gobin, le policier Domun est revenu sur les circonstances entourant ce drame, survenu mardi dernier à la station-service de Wooton. Aux dires du constable, le véhicule aurait eu une défaillance technique. L’airbag se serait déclenché après qu’il ait traversé dans une flaque d’eau sur la voie rapide, d’où cette violente sortie de route. Vendredi, les policiers ont participé à une reconstitution des faits. Celui qui était au volant du véhicule reste en détention.

VIOLENCE FAMILIALE

Un ado de 13 ans ligoté et tailladé par son père

Mujaheed (prénom modifié), un adolescent de 13 ans, habitant la région de Cap-Malheureux, a été ligoté et tailladé par son père, un dénommé Fezal B., dans l’après-midi du mercredi 20 novembre. Selon Mohammad, le beau-frère de Fezal, « papa la finn atass zanfan la so lamé lipié ek lili et ti pe batt li akoz kifer linn vinn travay avek mwa »

' '

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !