Magazine

Vivek Kooyela : le premier grand gagnant de Zeness Montre To Talan

Zeness Montre To Talan Les gagnants de Zeness Montre To Talan, Venkatesh Hutchamah, Vivek Kooyela, Loïc L’Entêté et Julie Sauteur entourés des membres du Jury.

12 565 messages ont été réceptionnés lors de la finale de Zeness Montre To Talan. La majorité d’entre eux ont voté en faveur de Vivek Kooyela. Ce professeur de fitness et de danse de 28 ans, est le grand vainqueur de cette téléréalité organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports en collaboration avec Le Défi Media Group et Radio Plus. Il a reçu un chèque de Rs 100 000.

Ses muscles camouflés sous une robe blanche dotée de stries rouges, Vivek Kooyela débarque sur scène. Son maquillage et sa perruque blonde indiquent qu’il s’est mis dans la peau de la poupée maléfique, Annabelle. `A travers sa prestation, il démontre sa maîtrise de plusieurs styles de danse. « J’ai voulu jouer sur diverses émotions notamment la peur et l’humour. J’essaie d’apporter une touche de nouveauté et personnalisée dans chacune de mes performances », dit cet habitant de Rivière-du-Rempart.

vivek
Vivek Kooyela participe à son sixième concours. Ci-contre, il se met dans la peau de la poupée maléfique, Annabelle.

C’est ce qui a visiblement plu à l’audience et les téléspectateurs qui l’ont désigné comme le grand gagnant de cette première édition. Il tient d’ailleurs à remercier le ministère de lui avoir donné l’opportunité de démontrer son talent sur la plateforme de Zeness Montre To Talan, ainsi que tous ceux qui l’ont soutenu.

Vivek Kooyela est un habitué des compétitions nationales. Zeness Montre To Talan est le sixième concours auquel il participe. Sa première participation remonte à 2009. « À ce jour, j’ai remporté quatre concours et j’ai terminé en deuxième position dans les deux autres. Je dois mon succès à mes parents qui ne sont plus de ce monde. J’ai perdu mon père quand j’avais 11 ans. Quatre ans plus tard, ma maman s’en est allée. Ils me disaient toujours qu’ils souhaitaient me voir évoluer à l’écran et sur les scènes nationale et internationale », dit-il. Il ajoute que la danse est un don inné. Depuis tout petit, Vivek se met à bouger dès qu’il entend de la musique.

Au fur et à mesure qu’il grandit il apprend, surtout sur les chaînes YouTube. Il maîtrise les genres Bollywood, hip hop, contemporain, street, afro, jazz, krumping et lyrique. Il agrémente sa chorégraphie avec des mouvements de fitness. «  Mes frères remportaient souvent des compétitions d’athlétisme et de football. Je me suis ainsi intéressé au sport », se souvient le benjamin d’un fratrie de quatre.

venkatesh
Venkatesh Hutchamah a étonné plus d’un avec son numéro de magie-illusion.

Après ses examens de Higher School Certificate (HSC), il prend de l’emploi. Il suit en parallèle des cours en Law & Management. Il décroche au même moment un diplôme en premiers secours et un brevet de cadre sportif. Il se spécialise comme Athletic Coach. Le jeune homme enchaîne avec un diplôme en éducation physique. Aujourd’hui, il compte terminer sa licence. « Les Rs 100 000 que le ministère m’a offerts, me permettront de complèter mes études », confie Vivek. Il est aussi fitness coach et gym instructor chez Legacy Fitness Gym ainsi que Big Splash Gym. « Après avoir remporté une compétition de danse en 2013, de nombreux amis et connaissances m’ont dit de leur montrer quelques pas. L’idée m’est ainsi venue d’ouvrir mon école, VK Dance Studio. Je poste régulièrement des vidéos en ligne également », partage notre interlocuteur. En 2017, il termine en deuxième position pour Mr North Fitness. D’ailleurs, pour la compétition de Zeness Montre To Talan, il a dû perdre 15,5 kg pour pouvoir dégager de la souplesse dans sa chorégraphie.

julie
Julie Sauteur a donné des frissons au public en entonnant sa propre composition.

Accomplir cela en si peu de temps, n’a pas été évident, dit-il. « Je me levais très tôt pour aller en cours puis je travaillais à temps partiel. Tard dans la soirée, je me concentrais sur mes devoirs et révisions. J’ai mis de côté de l’argent pour construire ma maison. D’ailleurs, depuis que j’ai 17 ans, je vis chez mon ami et sa maman, Prateema Pohoroo. Elle m’a toujours soutenu », dit-il.

Outre le chèque de Rs 100 000, Vivek Kooyela a également reçu un cash prize de la SICOM, deux billets d’avion Maurice-Madagascar d’Air Mauritius et un téléphone portable de Mauritius Telecom, entre autres. La valeur des prix tourne autour Rs 250 000. Il veut plus que jamais participer à une compétition internationale.

Notons que le deuxième prix revient à Loïc L’Entêté (beat box). Il gagne un chèque de Rs 75  000 offert par le ministère. Venkatesh Hutchamah (magie-illusion) complète le podium et remporte un chèque de Rs 50 000. Julie Sauteur (chant), elle, décroche le Prix du Jury. Douze finalistes se sont affrontés.

Photos : Marjoreland Pothiah