Faits Divers

Violences à la suite d’une déception amoureuse : un homme de 37 ans agresse son père et sa grand-mère

police de l’Escalier

La police de l’Escalier a procédé à l’arrestation d’un homme de 37 ans pour maltraitance envers des personnes âgées. Il a violemment agressé son père de 67 ans et sa grand-mère de 93 ans. Le sexagénaire a consigné une déposition au poste de police, le lundi 25 février.

« Mo ti anvi ki lotorite konserne amenn mo garson fer enn tretman mantal olie ki met li an detansion. Sinon, kouma li gagn kosion, li pou revini, ek mo lavi pou an danze. » Crainte d’un père, qui dit que sa vie est devenue un calvaire à cause de son fils, qui habite à l’étage de sa maison. Ce dernier agresse constamment son père, de même que sa grand-mère.

Dans sa plainte, le père a expliqué qu’il était à son domicile, le vendredi 22 février. Aux alentours de 20 heures, son fils est descendu pour insulter sa grand-mère. Le lendemain, il s’en est pris à nouveau à sa grand-mère et s’est mis à la gifler à plusieurs reprises. De plus, il tenait un morceau de bois à la main gauche. Ne pouvant plus voir sa mère se faire tabasser par son fils, le sexagénaire a décidé d’intervenir, mais son fils a tout de suite pris la fuite. 

Aux alentours de 2 heures du matin, son fils a récidivé. Cette fois-ci, il a projeté un récipient rempli d’eau sur sa grand-mère. Lorsque ses proches ont tenté de l’immobiliser, il a pris la fuite et a regagné l’étage de sa maison. Furieux, il a lancé peu après des chaises en direction de son père. Ce dernier a été touché au bras et la motocyclette de sa mère a été endommagée.

À savoir que ce genre d’incident est courante dans la famille. Et ce, sans aucun motif. En janvier 2019, son père a été blessé au visage, car son fils lui avait lancé un verre en plein visage. Cependant, il a refusé de consigner une plainte à la police afin de ne pas nuire à la réputation de son fils et de sa famille. Ce père relate qu’autrefois, son fils était quelqu’un de stable, mais depuis qu’il a connu une déception amoureuse l’an dernier, il a perdu toutes ses facultés et se montre violent avec ses proches.

Ceux-ci l’ont déjà conduit chez un psychiatre privé pour des traitements psychiatriques. Le souhait de son père est que ce traitement se prolonge à l’hôpital psychiatrique. « Il a besoin d’un bon traitement médical psychiatrique et non d’être enfermé dans une cellule policière. Il va nous en vouloir apres sa détention. »