Live News

Violences et menaces - L’ex-concubin : «Mo pou touy twa»

La femme a fait une déposition au Poste de police de Line Barracks.

Le vendredi 20 octobre, une femme de 24 ans a fait une déposition au poste de police de Line Barracks. Elle a dénoncé des actes de violence et des menaces perpétrés par son ex-concubin, un entrepreneur de 28 ans résidant à Albion.

Cette jeune femme a partagé qu’elle avait rencontré ce dernier en 2013. En 2020, il avait emménagé avec elle à Port-Louis. De cette union, sont nés deux enfants. C’est elle qui les a déclarés à l’état civil. Leur relation a commencé sous un nuage sombre, avec le concubin faisant l’objet d’une enquête policière pour «avoir exposé un enfant à des abus sexuels» après avoir mis la déclarante enceinte. Cependant, la situation s’est apaisée lorsque le jeune homme a déclaré son intention d’assumer ses responsabilités.

Au fil des années, des problèmes conjugaux ont surgi en raison du caractère violent du concubin envers la victime et sa mère. En 2021, elle a donné naissance à un fils, que le concubin a reconnu légalement. En 2023, ils ont emménagé dans une maison à Albion.

Le 5 octobre 2023, à leur nouvelle adresse, le jeune homme a attaqué la victime, la forçant à retourner vivre chez sa mère avec ses deux filles. Toutefois, il a refusé de lui confier la garde de son fils, arguant qu’il l’avait légalement reconnu. Elle a alors entamé des procédures en Cour suprême.

Le 9 octobre, elle a obtenu une ordonnance de protection provisoire du tribunal de Rose-Hill. Le concubin en a été informé le 18 octobre. Cependant, le vendredi 20 octobre, vers 13 heures, la situation a pris un tournant inquiétant. Alors qu’elle se trouvait dans la rue Edith Cavell, à Port-Louis, en compagnie de sa mère, son ex s’est approché en proférant des menaces.

Angoisse chez la victime 

Ces paroles ont suscité une vive angoisse chez la victime, mais elle a continué sa route aux côtés de sa mère. Plus tard dans la journée, vers 13h30, alors qu’elle marchait le long de la rue Lord Kitchener, à Port-Louis, son ex-concubin s’est approché dans sa voiture pour réitérer ses menaces : « Mo pa ankor fini avek twa. Kot mo trouv twa mo pou touy twa ». Il a aussi lancé une pierre en sa direction, avant de s’éloigner.
Bien que la victime n’ait pas été blessée physiquement, elle craint que son ex-concubin ne passe à l’acte. La police de Pope Hennessy a ouvert une enquête, et le suspect est activement recherché.

La mère de la victime se dit inquiète pour sa sécurité et celle de sa fille. Le 5 octobre dernier, le présumé suspect les a agressées alors qu’elles empruntaient le chemin d’Albion. Il les a menacées avec un sabre. Heureusement, la police est rapidement intervenue. L’agresseur a été arrêté, mais il a été libéré après avoir payé une amende de Rs 8 000. Cependant, l’individu semble faire fi à l’ordonnance de protection délivrée par la cour, poursuivant ses comportements violents et intimidants. La mère lance un appel aux autorités concernées pour qu’elles leur viennent en aide et demande que la justice soit plus sévère envers le présumé suspect.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !