Live News

Violences conjugales : Fazila Jeewa-Daureeawoo demande aux victimes de briser le silence

La vice-Première ministre et ministre de l’Égalité du genre, Fazila Jeewa-Daureeawoo, se dit attristée par les cas de violences conjugales recensés à travers le pays ces dernières semaines. Quatre femmes ont succombé aux coups de leur conjoint. 

Selon la ministre, «li boulversan. Li sokan ek li triss. Se inakseptab».

Fazila Jeewa-Daureeawoo indique que trois des quatre cas n’ont pas été rapportés à son ministère. «Bann madam-la pa ti kontakte minister pou dir ki zot pe subir bann violans», fait-elle ressortir dans une déclaration à la presse ce vendredi 13 septembre. 

La vice-Première ministre et ministre de l'Egalité du genre souligne qu’il est important de dénoncer : «Zot bizin vinn de lavan denonse. Fode pa ki nou subir an silans». 

De 2014 à ce jour, l’une des priorités du gouvernement, dit-elle, est d’adresser le problème de société qu'est la violence conjugale. Selon elle, la loi a été amendée en 2016.

«Nou finn elarzi la definision de violans domestik», explique-t-elle en rappelant que les amendes pour des délits liés aux violences conjugales ont été revues à la hausse. 

«Bann amendes in sorti Rs 25 000 inn vinn Rs 50 000. Rs 50 000 inn vinn Rs 100 000. Ek 2 an de prizon pour enn dezieme offense», précise-t-elle.

Fazila Jeewa-Daureeawoo ajoute que les enfants des victimes de violences conjugales bénéficient actuellement d’un soutien psychologique.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation