Live News

Violence sur différend politique : il accuse le père d’un ministre d’avoir commandité son rapt et son agression

Altamess Emamdin, un ex-policier de 63 ans, habitant Triolet, affirme qu’il a été enlevé et agressé au cutter par quatre individus encagoulés. Il soupçonne cette affaire d’être reliée à la precautionary measure qu’il a logée en avril dernier contre Jay Callychurn, père de Soodesh Callychurn, ministre du Travail.

Les faits ont eu lieu le dimanche 2 septembre vers 20 heures. « J’étais devant ma porte et fumais une cigarette lorsqu’un 4x4 s’est arrêté devant moi. Une personne est sortie et m’a agrippé pour me forcer à monter dans le véhicule », allègue-t-il. « Tout s’est passé en une fraction de seconde », explique le retraité. Il s’est retrouvé près d’un kiosque dans le bois situé près de l’hôpital du Nord. « J’ignorais où ils m’emmenaient. Un individu s’était assis sur mon dos, l’autre m’empêchait de bouger. »

« J’ai reçu un coup de pied au ventre et je suis tombé. Un individu m’a pris la tête entre ses genoux, le second m’a tailladé le dos avec un cutter », relate-t-il en montrant les blessures. Les quatre individus l’ont abandonné à son sort. L’un des hommes aurait lancé : « Rann servis al tir sa case kont Jay la, sinon to pou kat lipie anba later ! »

Le sexagénaire a aussitôt porté plainte au poste de police de Pamplemousses, avant d’être transporté à l’hôpital du Nord. L’ex-policier, cardiaque, a signé sa décharge contre avis médical, car « mo per zot fer mwa plis ditor ! »

Il déplore l’insécurité dans sa région, car il avait réclamé plus de patrouilles policières auprès du poste de police de Triolet.

Jay Callychurn dit connaître l’ex-policier mais nie les faits. « Aux dernières élections, il m’avait réclamé Rs 75 000. J’ai refusé car tout le monde travaillait gratis pour nous. Depuis, chaque fois qu’il me voit, il m’insulte », proteste-t-il. Citant la precautionary measure, il ajoute : « Un ami d’Emamdin a donné sa version des faits à la police. C’est lui qui m’a insulté », réfute-t-il.

Un différend politique serait à l’origine du conflit entre les deux hommes. Altamess Emamdin a consigné une déposition au Central CID le mardi 4 septembre.