Live News

Violence domestique - Veena : «Si mo kit li, li dir li pou ray mwa ou li pou touy mwa»

Jonny W. Jonny W. est connu de la police.

Agée de 22 ans, Veena (*prénom modifié), femme laboureur de profession, explique qu’elle ne peut plus supporter l’humeur violente de son concubin, Jonny W., âgé de 27 ans.

Cette situation dure depuis six mois, après qu’ils ont commencé à vivre ensemble. Cela fait deux ans que le couple vit en concubinage et de cette union une fillette est née il y a un an. Pour Veena, qui habite Dubreuil, l’énième agression de son concubin, à la mi-journée du samedi 21 septembre, fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Elle revient sur les faits. Le jour de l’agression, vers 11 heures, elle s’occupait seule de son bébé alors que le père était chez un de ses camarades. « Diskision la inn komanser akoz kifer mo finn al kriyer li kot so kamarad pou guet zanfent impe», explique la jeune femme. Dix minutes après, son compagnon était de retour à la maison et Veena a commencé à lui reprocher sa manière de faire pour sa famille : « Je lui ai dit que si cela continue ainsi, je me séparerai de toi », poursuit-elle. Vexé par les paroles de sa compagne, l’homme a lancé : « Mo pou touy twa kut sa sabre la kifer to pe dir moi aller, kifer to pe kit moi ». Fou de colère, il a alors projeté Veena au sol et lui a lancé un vase sur la main droite. Dépassée par l’attitude violente de son concubin, la jeune femme a tout de suite pris la direction du poste de police de la région et y a déposé une plainte.

La jeune femme laboureur occupe une maison en location avec son fils aîné et son bébé ainsi que sa mère, âgée de 61 ans, qui est à sa charge. « Lorsque mon concubin est venu vivre avec nous, je n’avais aucun problème, mais au fil du temps, il a commencé à manquer de respect à ma mère et s’est mis à l’insulter. Il est aussi devenu de plus en plus agressif avec mon fils qui est né d’une autre union », détaille la jeune femme. Veena ajoute qu’elle arrive à s’occuper de sa mère et de ses enfants indépendamment de lui.

« D’ailleurs, il ne contribue à presque rien et c’est rare qu’il revienne à la maison avec un paquet de couches ou des aliments pour notre fille. C’est ma mère et moi qui payons le loyer et faisons les dépenses », confie-t-elle. Selon ses dires, cette situation dure depuis plus d’un an et demi : « Tou ku li menace mw si enn jour mo kit li, li pou raiy mw ou li pou touy mw. Kan li batt mw, ena fwa se ek so lipie et ena fwa ek so lame », dévoile Veena avec beaucoup d’humilité.

Jonny W., portant le sobriquet de Coco, âgé de 27 ans, est connu des services de police et était wanted depuis quelque temps pour d’autres délits. Il a été arrêté il y a deux semaines par la police de Dubreuil. Retenu en détention policière, il a été traduit devant la cour de Moka où il a dû payer une caution de Rs 5 000 pour obtenir sa liberté conditionnelle.

Après sa libération, Jonny W., qui opère comme aide-camionneur, est retourné au domicile de sa concubine. « La li trankil mais diskusion lever pou simple kitsoz mais mo peur li relev lame paski pas koner ki kapav ariv mw et mo peur. Demain li kapav touy mwa… », craint-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !