Live News

Violence contre les femmes - Kalpana Koonjoo-Shah : «Un durcissement des peines n'est pas l'unique solution...»

1 495. C'est le nombre de dépositions faites auprès des autorités de janvier à septembre 2019 pour dénoncer les cas de violence contre les femmes. Ce chiffre a été révélé par la nouvelle ministre de l’Egalité des genres et du Bien-être de la famille, ce dimanche 24 novembre. 

Kalpana Koonjoo-Shah prenait la parole lors d’une cérémonie organisée à l’auditorium d’Octave Wiéhé, à Réduit, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes qui sera observée ce lundi 25 novembre. Le thème retenu cette année est : «Nou tout kont violans». Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, y était également présent. 

Lors de son discours, Kalpana Koonjoo-Shah a lancé un appel aux femmes victimes de violence, leur demandant  «d'arrêter de souffrir en silence». Au cas contraire, dit-elle, la situation ne fera qu'empirer.

« Un durcissement des peines n’est pas l’unique solution. Il faut attaquer le problème à la racine. Il faut avoir des suivis psychologiques. (…) De plus, il faut faire de sorte que les valeurs humaines règnent au sein des familles », a déclaré la ministre. 

Et d'ajouter : «On tente de mieux synchroniser nos actions avec la police». La ministre souligne aussi qu’«éradiquer ce fléau est l’une des priorités du gouvernement». Kalpana Koonjoo-Shah demande aux victimes de violence domestique d'utiliser les Family Support Bureau.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !