Live News

Violence conjugale : Swasti affirme avoir mortellement poignardé son concubin pour se défendre

Une énième dispute conjugale entre Kistnen Veerabudren, 45 ans, et sa compagne, Swasti Ramsalia, 38 ans, s'est terminée dans un bain de sang ce mardi après-midi à leur domicile à route Ligne Berthaud, Vacoas. 

Ce drame s'est produit sous les yeux de leur fille de 12 ans. Kistnen Veerabudren a été tué à l'arme blanche. 

Arrêtée, Swasti est passée aux aveux. Lors de son interrogatoire, elle a raconté aux enquêteurs qu’elle est souvent victime de violence conjugale. Selon sa version, lors d’une énième dispute, qui a éclaté aux alentours de 16 h ce mardi, Kistnen Veerabudren a commencé à l’agresser avec une planche à découper. 

Swasti affirme qu'elle s'est alors saisie d’un couteau pour se défendre. Son concubin, poursuit-elle, a reçu un coup de couteau et s'est effondré. 

Saignant abondamment,  Kistnen Veerabudren a été transporté à l'hôpital Victoria. Il a rendu l'âme en cours de route. 

Selon les enquêteurs, ce quadragénaire est connu des services de police car il a déjà commis plusieurs délits dans le passé.

La fille de Kitsnen Veerabudren et Swasti Ramsalia a bénéficié  de l'assistance de la Child Development Unit  et d'une psychologue après avoir témoigné cette scène d'horreur.

Le neveu de Swasti, qui s'est confié à TéléPlus,  affirme que sa tante était souvent victime de violence conjugale : 

«Depi mo konne ban-la 10 ans de sela, bann zafer lager la touletan inn arrive. Li pas etonne mwa seki inn arriv zordi me touletan mo ti pe dir se mo matant ki tipou mor. Or inn arriv l'inverse. Manier li ti pe gagne batte, mo dir seli ki ti pou mor. Malsans dan li defan li se l'inverse kinn arriv».

Et d'ajouter : «Souvan madam inn bizin vinn kashiet  kot mwa parseki missie la bwar li sou, li violan, li zalou».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !