Faits Divers

Violence conjugale : mari et femme s’accusent mutuellement d’agression

Au coeur de la dispute de ce couple vivant dans la capitale : la garde d’un enfant âgé d’un an. Le père et la mère s’entre-déchirent et s’accusent mutuellement d’agression. Le père de l’enfant, 33 ans, met en cause son ex-concubine, âgée de 26 ans, avec qui il vit séparément depuis mars. Selon lui, le mercredi 4 septembre, il a été boxé par cette dernière dans les rues de la capitale. Les deux avaient été convoqués devant la Cour suprême concernant la garde du bébé. 

Dans une plainte consignée au poste de police de Pope Hennessy, le père de l’enfant affirme qu’une fois à l’extérieur du tribunal, il a été agressé physiquement par sa concubine. « Zenfant ti avec moi, mone dire so mama nu amen zenfant lopital akoz zenfant malad, li dire moi arrête fatig li, li virer li tap moi ene gro coute poing dans mo figure, mone gagne letemp zis separe mo tipti », nous relate ce père de famille. 

Par la suite, il est parti à l’hôpital Jeetoo pour faire ausculter son enfant. Une fois à l’hôpital, sa concubine a pris la direction du poste de police où elle l’a dénoncé. Cette dernière relate qu’à la sortie du tribunal, son ex-concubin a arraché son téléphone cellulaire de son sac avant de l’endommager sur le bitume. 

« Je voulais l’empêcher d’endommager mon téléphone  mais il m’a donné des coups au visage », affirme-t-elle. « Line agresse mwa, li pas le done mwa mo zenfant, li tro manz mo la vie mo pas pour retourne are li mwa », dit-elle.

 Pour ce délit, le concubin a été placé en détention policière et a dû régler une amende de Rs 5 000 pour obtenir sa libération provisoire. Mais aujourd’hui ce père de famille émet un seul souhait. « Mo suplier li pou nou zenfant, mo envi nou retourne ensam pour nou zenfant, mais li pas pe dakor, mone demoraliser net, mo leker fermal », nous confie-t-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !