Bollywood

Viol et extorsion : le procès contre Aditya Pancholi renvoyé

Kangana Ranaut

Aditya Pancholi fait de nouveau l’objet d’une controverse juridique. L’acteur avait été accusé de violence et de viol dans le passé et c’est maintenant que des allégations très graves de viol, d’extorsion et des actes d’intimidations entre autres ont été formulées contre lui.

Son accusatrice n’est autre que l’actrice Kangana Ranaut – avec qui il aurait eu une liaison torride en dépit de son mariage avec l’actrice Zarina Wahab. Kangana a révélé qu’elle a été forcée à prendre des sédatifs avant d’être violée entre 2004 et 2009 et qu’elle a été victime de chantage pour qu’elle ne rapporte pas les cas à la police. Craignant qu’il ne soit arrêté après que la nouvelle plainte ait été logée contre lui, Aditya Pancholi avait fait une application pour un anticipatory bail. L’affaire a été prise sur le fond mais a été renvoyée au 19 juillet. L’acteur a bénéficié d’un redressement provisoire de la Cour de Mumbai.

Me. Prashant Patil, l’avocat d’Aditya Pancholi, a argué que les allégations portées à l’encontre de ce dernier par la présumée victime ont été faites avec l’intention de mentir. Il a déclaré que la date de naissance de l’actrice apparue sur son passeport est différente de celle mentionnée dans sa plainte. Il a avancé que ces contradictions prouvent qu’elle a menti.

L’homme de loi s’est demandé pourquoi l’actrice a attendu plus de 15 ans pour loger une plainte contre Pancholi – surtout après qu’Aditya Pancholi ait initié un procès en diffamation contre elle et sa sœur Rangoli Chandel pour avoir terni son image en public.

Difficile à réunir des preuves

Une déposition a été faite contre Aditya Pancholi qui sera poursuivi sous les provisions de l’Indian Penal Code (IPC), dont les Sections 376 (rape), 328 (causing hurt by means of poison), 384 (extortion), 341(wrongful restraint), 342 (wrongful confinement), 323 (voluntarily causing hurt) et 506 (criminal intimidation).

Aditya avance qu’il a été faussement accusé. De son côté, la police a dit qu’une enquête est en cours mais, selon elle, recueillir des éléments de preuve sera une tâche très compliquée, car les délits se seraient produits il y a plus de 10 ans.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !