Live News

Viol à Cité Anoushka : une ONG dit avoir alerté les autorités sur les conditions de vie des enfants de cette région

C’est la consternation à Cité Anoushka après le viol d’une fillette de 3 ans

Est-ce que la terrible expérience qu’a vécue la petite fille de 3 ans, dans l’après-midi du dimanche 28 juin, aurait pu être évitée si les autorités avaient pris les devants ? C’est la question que l’on se pose après que Youth For Human Rights International - Mauritius Chapter, une organisation non-gouvernementale (ONG), basée à Cité-Atlee, a allégué avoir attiré l’attention des autorités sur les conditions de vie des enfants de Cité-Anoushka, à 16e Mille, à Forest-Side.

Son Communication Coordinator, Khishan Purmanund, qui a contacté www.defimedia.info, à la mi-journée, ce lundi 29 juin, affirme que, suite à plusieurs requêtes d'habitants de la localité, il y a deux semaines, l'organisation avait procédé à une visite des lieux.

Selon Khishan Purmanund : « Nous avions fait remonter le cas de cette famille. Nous avions dû également solliciter l’aide de la police de Curepipe pour aller  faire un constat de visu », affirme l’intervenant. 

Le Communication Coordinator lance un appel : « Si un enfant est négligé, faites-le savoir, nous ferons le nécessaire. Nous devons protéger les droits des enfants ». 

Nous sommes toujours en attente d’une version des autorités concernées. 

Le cas de cette fillette de trois ans, habitant Cité-Anoushka, a choqué plus d'un. Elle a été violée dimanche soir 28 juin.  Elle a été admise à l’hôpital de Rose-Belle, où elle a dû subir une intervention chirurgicale dans la soirée d'hier.  

Le présumé violeur de la petite fille a été arrêté, peu avant midi à Curepipe, ce lundi, après une nuit de cavale. Il s’agit du dénommé Cliff Richard Perrine, âgé de 36 ans. Il n’est nul autre que le concubin d’une amie de la mère de la fillette.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !