Bollywood

Vinta Nanda : «J’ai été violée par Alok Nath»

Vinta Nanda

L’écrivaine-réalisatrice Vinta Nanda a fait exploser Internet avec le calvaire dont elle avait été victime aux mains d’Alok Nath, qui projette l’image du Sanskaari Babuji (un homme de principes).

« J’ai été violée par Alok Nath », a allégué la dame à travers une longue post sur Facebook. À l’époque, elle avait fait état de son calvaire tout en citant le nom d’Alok. La réaction du bourreau à cette allégation avait choqué plus d’un.

Au lieu de blanchir sa réputation, Alok avait qualifié Vinta d’ingrate, car, selon lui, c’était lui qui avait fait Vinta de ce qu’elle est aujourd’hui. Il n’avait pas nié l’allégation portée contre lui.

Cette semaine, Vinta a approché la CINTAA pour prendre position contre le présumé violeur. « Maintenant, je me sens sans crainte. Je rencontre mes conseillers pour décider des prochaines marches à suivre. Je n’ai aucune honte. C’est lui qui devrait en avoir pour les actes odieux commis », a dit la dame.

Vinta Nanda a énormément contribué au succès du feuilleton télévisé Tara. Alok Nath avait été remplacé dans la série. Mais il avait fait son retour peu après. Mais quand elle avait commencé à en parler à la presse, tous ses autres feuilletons avaient été remplacés.

Vinta a raconté encore une fois son agression. Elle a relaté cette mauvaise expérience vécue après une party. À l’époque, elle n’avait pas nommé l’acteur, mais la presse avait déjà sa petite idée sur l’identité du présumé coupable.

L’épouse d’Alok Nath était la meilleure amie de Vinita. Ils se fréquentaient la maison de l’une et l’autre. Ils faisaient partie du même groupe d’amis. À l’époque, Vinta produisait le show télévisé No.1, Tara. Alok Nath était derrière l’actrice du feuilleton, mais elle repoussait ses avances.

Même s’il était la vedette de la décennie à la télé, Alok Nath avait une mauvaise réputation – il était alcoolique, sans aucune honte et avait la réputation d’être détestable. Il harcelait les actrices, mais personne n’osait en parler. Suite à des complaintes en plusieurs occasions, les producteurs avaient décidé de le chasser du feuilleton. Alok avait eu vent de cela. Le lendemain, il arriva au plateau saoul. Il avait continué à consommer de l’alcool jusqu’à ce qu’on l’appelle pour le tournage.

Devant la camera, il tomba sur l’actrice. Furieuse, cette dernière l’avait giflée. On lui avait demandé de quitter le plateau et avait décidé qu’on n’avait plus besoin de ses services dorénavant. Il y avait eu peu après un changement dans la direction de la chaîne de télé. On avait tenté de changer l’actrice. La direction était venue avec un changement dans l’histoire qui aurait eu un bond avec une nouvelle génération et une Tara plus jeune.

Quelque temps après, Vinta avait été invitée à une fête à la résidence d’Alok Nath. Il y avait plusieurs amis communs mais l’épouse de l’acteur était absente de la maison. Quelque chose avait été ajoutée à la boisson que consommait Vinta. Elle se sentait étrange. Vers 2h du matin, elle avait décidé de quitter les lieux. Personne ne s’était porté volontaire pour la déposer chez elle – comme c’était toujours le cas. Vinta décida de rentrer chez elle à pied.

En chemin, un homme s’était arrêté pour lui offrir un lift. Elle lui avait fait confiance et avait perdu connaissance. « Je me souviens qu’une boisson avait été vidée dans ma bouche et qu’on m’avait brutalisée sans cesse. Quand je m’étais réveillée le lendemain matin, j’étais en douleurs.  Je ne pouvais pas lever du lit. Mes amis m’avaient conseillée de garder le silence sur cet épisode. Ma compagnie avait fermé ses portes. J’avais été engagée pour écrire et diriger une série pour Plus Channel. Cet homme s’était parvenu à se joindre au show comme un des principaux acteurs. Il avait tout fait pour rendre ma vie difficile. Finalement, j’avais demandé à mes producteurs de me faire remplacer comme réalisatrice, car je voulais rester loin de lui. Alors que nous travaillions sur ce nouveau projet, il m’avait fait la proposition indécente de venir chez lui pour avoir des relations sexuelles. Vingt ans après, j’ai pu prendre contrôle de ma vie, mais je ne peux oublier le calvaire vécu », a fait ressortir Vinta Nanda.