Live News

Vingt-cinq ans après : elle dénonce son frère pour viol afin de protéger sa fille

C'est quand son frère a menacé de violer sa fille de 9 ans qu'Anisha a décidé de briser le silence après 25 ans et accuse son frère.

Dans une déposition consignée au poste de police de Rivière-des-Anguilles, le mercredi  12 juin, Anisha (préno m odifié), âgée de 36 ans, allègue avoir été violée par son frère. Le forfait a été commis il y a vingt-cinq ans. La mère de trois enfants revient sur cet épisode douloureux.

Anisha ne se souvient pas de la date à laquelle elle a été agressée par son frère aîné. « Je devais avoir 11 ans et j'étais en CPE. C’était en 1993 ou 1994 », dit-elle. Mais la trentenaire se souvient de cet affreux cauchemar. Cela s'est passé dans la maison familliale à Rivière-des-Anguilles. Elle se trouvait seule à la maison en compagnie de son frère, alors âgé de 14 ans, lorsque ce dernier est entré dans la chambre à coucher de ses parents où elle se trouvait. Il s’est jeté sur elle, l’a maîtrisée avant d’abuser d’elle sexuellement, malgré ses tentatives pour l’en empêcher.

Dans sa déposition, Anisha affirme que son frère l’a menacée de violence physique si jamais elle révélait ce qui s’est passé. Depuis cette agression, elle n’a plus jamais permis à son  frère de l’approcher. « J’avais honte », confie-t-elle. Anisha a gardé secret cet outrage pendant des années. 

Se enn mons e enn violer. Mo bizin protez mo zanfan »

Si elle a décidé de briser le silence et de dénoncer son frère vingt-cinq années après, c’est en raison d’un incident qui s’est produit le dimanche 9 juin 2019. Il était aux alentours de 20h30 quand son frère, en état d’ébriété, est arrivé chez elle. Il l’a une nouvelle fois menacée. « Si to rakont seki mo finn fer avek twa dan lepase, mo pou fer sa avek to tifi », lui a-t-il lancé.Anisha dit qu’elle était paniquée à l’idée que son frère puisse commettre la même atrocité qu’elle a subie sur sa fille âgée de neuf ans.

Dans une déclaration au Défi Plus, la trentenaire explique que pendant ces vingt-cinq ans elle n’a jamais oublié l’humiliation dont elle a été l’objet et qu’elle nourrissait une haine farouche contre son frère. « Aujourd’hui, il menace de faire la même chose à ma fille. Se enn mons e enn violer. Mo bizin protez mo zanfan », dit avec détermination Anisha. 

Après ce tragique incident, sa vie n’a jamais été la même. Elle a fini par sombrer dans la dépression. « Kan mo ti ena 12 zan, mo ti koumans fer depresion et dokter ti deman mo papa ki kitsoz pe fatig mwa. La osi mo pa ti dir narnyen", raconte Anisha. Quelque temps après, elle a fugué pour aller se refugier chez une amie à qui elle s’est confiée.  Mais son père, accompagné de la police , est venu la chercher. « A lepok, kan zot ti amen mwa stasion, mo ti dir zot monn sove akoz mo frer finn viol mwa. Zot pa ti pran mwa kont. Zot dir mwa aret koz manti », se souvient-elle. 

Anisha a affirmé que c’est son époux qui lui a donné du courage de porter plainte à la police contre son frère. Elle devra être examinée la semaine prochaine par le médecin de la police. Entre-temps la police a ouvert une enquête et le présumé suspect est  activement recherché. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !