Live News

Vineha décide de faire don d’une partie de son foie à sa mère : «C’est mon devoir de la sauver»

Vineha a le cœur meurtri, car sa mère Devina souffre depuis peu d’une grave maladie : une cirrhose du foie.

Une jeune femme s’engage dans une course contre la montre pour sauver celle qu’elle aime le plus au monde. Le médecin a donné à sa mère une semaine à vivre, si une greffe de foie, d’un coût de Rs 1,5 million, ne se fait pas dans les plus brefs délais à l’étranger. 

Vineha est disposée à donner une partie de son foie pour réaliser cette greffe. Faute des autorisations du ministère de la Santé et de moyens, et si tout ne se joue pas dans une semaine, sa mère risque de perdre la vie.

L’amour d’une mère n’a pas de prix. Vineha, 23 ans, a le cœur meurtri. Voilà plus d’une semaine qu’elle est au chevet de sa mère, Devina Ramsawhook, 47 ans. Celle qui a toujours été à ses côtés souffre depuis peu d’une grave maladie : une cirrhose du foie.Il lui reste peu de temps à vivre, si une greffe ne se fait pas dans les plus brefs délais en Inde.

Devina est mariée et mère de trois enfants : Vineha, 23 ans, une sœur née un an après et un petit frère de 11 ans. La famille habite Mare d’Australia. Satish, le père, est entrepreneur. Il explique que son épouse lutte contre sa maladie depuis des années. Mais ces derniers temps, son état de santé s’est détérioré. En 2013, le couple, qui a vécu plus d’une dizaine d’années en Angleterre avec ses enfants, a décidé de s’installer définitivement à Maurice.  Devina, comme chaque mère de famille, projetait un bel avenir pour ses enfants… mais la vie en a décidé autrement pour elle.  

Devina

En 2016, Devina commence à tomber malade, souffre de douleurs au ventre et remarque que ses pieds enflent. Elle décide de suivre des traitements médicamenteux à l’hôpital de Flacq et y fait régulièrement des visites. Malgré cela, elle ne guérit pas et est admise à plusieurs reprises sous observation médicale. À l’hôpital, elle subit une série de tests approfondis et le médecin lui diagnostique une cirrhose du foie. « Le médecin nous avait dit qu’ils allaient la traiter avec des médicaments et que s’il fallait, elle serait envoyée à l’étranger pour faire une greffe de foie, parce qu’à Maurice, on ne peut le faire. So medsin tretan finn dir li ankor tro to pou avoy li a letranze pou fer gref », dit Satish.

Mais l’attente se fait longue et l’état de santé de Devina se détériore complètement. Son époux décide alors de la conduire à  l’hôpital privé Welkin, où Devina est admise. Vineha, quant à elle, ne supporte pas de voir sa mère s’affaiblir de jour en jour. La jeune femme accepte de faire transplanter un morceau de son foie afin que sa maman cesse de souffrir et que la famille retrouve enfin la joie de vivre. « Ma mère est une femme formidable qui a toujours veillé sur nous. Aujourd’hui, c’est notre devoir de veiller sur elle et de la sauver. J’ai déjà effectué, pour la greffe, des tests de compatibilité, qui se sont révélés positifs. Nous souhaitons réunir l’argent rapidement pour l’emmener au Fortus Memoral Institute en Inde. L’opération va durer 18 heures, j’espère que les autorités concernées, et surtout le ministère de la Santé,  vont nous faciliter la tâche », dit Vineha.

Un rapport médical, émis le 18 septembre par le Dr Vincent Sibartie, consultant en Gastroenterology et Internal Medicine à l’hôpital Welkin, explique que Devina doit subir une transplantation de foie, car elle souffre d’une « advanced  liver cirrhosis & liver failure ». Les proches de Devina vont demander à la police l’autorisation de faire une collecte de fonds et attendent, par ailleurs, du ministère l’accord pour un overseas treatement, afin de réunir la somme d’argent nécessaire au plus vite. L’urgence est grande ! 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation