Magazine

Vikram Dookna : un Mauricien comme Global Climate Ambassador à l’Université de Hambourg

Vikram Dookna est en compagnie de Moira Lowe, directrice de « Argentina Brahma Kumaris » à la conférence COP 25 au Chili.

La candidature de Vikram Dookna en tant que Global Climate Ambassador auprès de la Hamburg University of Applied Sciences en Allemagne a été acceptée. Ce membre du mouvement spirituel Brahma Kumaris est heureux d’être le seul Mauricien à faire partie de ce projet. « Le but est de se réunir autour d’une conférence virtuelle axée sur les différentes thématiques sur le changement climatique. Ainsi, nous donnerons l’exemple d’une conférence sans empreinte carbone», explique-t-il. Il fait donc partie des 30 Global Climate Ambassadors de différentes nationalités.

Cette conférence en ligne se tiendra cette  année au mois de mars.  Les participants mettront en avant les enjeux et l’impact du changement climatique dans leur pays. Des solutions mises en place dans chacun de ces pays seront aussi partagées.

L’environnement est un sujet qui tient Vikram Dookna à cœur depuis plusieurs années. En novembre 2019, il a eu l’occasion de faire partie d’une campagne de conscientisation sur l’utilisation de l’énergie solaire pour cuire des repas à Rodrigues comme à Maurice. « Cela se fait déjà en Bolivie. Au Rajasthan, plus précisément au Mont Abu, 30 000 repas sont préparés par jour avec l’énergie provenant du soleil », dit ce Medical Laboratory Technologist.

Quelques années de cela, le concept « Sustainable Yogic Agriculture » était expliqué aux Mauriciens. La méditation est utilisée dans le domaine de l’agriculture, un concept qui vient du mouvement Brahma Kumaris en Inde. Vikram Dookna indique que le changement climatique affecte les planteurs. Ces derniers demandent des prêts pour acheter des grains et des fertilisants. Pendant la moisson, la pluie détruit les cultures.  La récolte est ainsi affectée et les planteurs sont alors dans l’incapacité de repayer leurs dettes. « Ils se plongent dans l’alcoolisme ou se suicident. Les enfants ne sont pas scolarisés. Le changement climatique entraîne un cercle vicieux de la pauvreté. Nous avons remarqué que la Sustainable Yogic Agriculture permet de briser ce cercle », conclut-il.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !