Actualités

Vijay Naraidoo : «Un vent de changement positif au niveau de l’ONU»

Vijay Naraidoo

DIS-MOI est devenue au fil des années une ONG reconnue pour sa capacité d’organisation  de campagnes de sensibilisation et son militantisme soutenu sur le continent et même au-delà. Nous avons rencontré Vijay Naraidoo, le Secrétaire-Général de DIS-MOI qui a porté haut la voix de nos compatriotes, en particulier les personnes âgées, au niveau de différentes instances internationales dont le Conseil de Droits Humains à Genève. Il nous livre ici un aperçu des dernières actions de DIS-MOI tant sur le plan local qu’international.

Vijay Naraidoo, parlez-nous de votre récente mission et des retombées de celle-ci…
Nous sommes depuis notre création un membre éminemment actif de GAROP, l’Alliance Internationale pour les Droits des Personnes Agées, et en tant que tel nous sommes appelés à développer, avec les autres membres affiliés, des stratégies au niveau de nos pays respectifs, des stratégies dis-je, pour d’une part conscientiser nos concitoyens, nos stakeholders et les décideurs sur la pertinence d’une Convention qui défendra dans tous leurs aspects les droits des personnes âgées. Vous n’êtes pas sans savoir que cette Convention est à l’ordre du jour des débats à l’ONU depuis décembre 2010  et la 11e session de l’Open-ended Working Group on Ageing (OEWGA) se tiendra du 6 au 9 avril 2020.

C’est dans ce cadre-là que GAROP a organisé, du 16 au 17 octobre dernier, un atelier de travail regroupant une cinquantaine d’activistes venant de 15 pays du continent.

J’avais eu l’honneur  d’animer la toute première partie sur la question « C’est quoi les droits humains ? », avec pour objectif d’explorer la signification des droits humains et d’expliquer pourquoi ils sont importants pour les personnes âgées dans la région. Aussi il fallait passer à la loupe les différentes formes  de l’âgisme, en clair une attitude négative vis-à-vis d’une personne âgée, comprendre comment une approche partant des droits humains au niveau d’une nouvelle Convention peut améliorer la vie des personnes âgées au quotidien.

Est-ce que l’idée d’une Convention avance à votre satisfaction ?
Bien évidemment j’aurais souhaité que nous allions plus vite. Mais ça va bien. Il y a définitivement un vent de changement positif dans la prise de position de plusieurs Etats membres de l’ONU, dont Maurice qui a, en deux années consécutives, pris position en des termes clairs et nets en faveur de la Convention. Bien sûr il y a encore des thèmes à discuter pour bien les intégrer dans le texte de la Convention. Tenez, tous les Etats membres, à travers leurs ministères concernés – chez nous le Ministère de la Sécurité Sociale –, les Commissions Nationales des Droits Humains, les instances onusiennes, les ONG accréditées auprès de la OEWGA ont été appelés à faire des soumissions sur des thèmes aussi cruciaux que le droit et l’accès au travail, le droit et  l’accès à la justice, la formation, l’éducation continue et le renforcement des capacités, la protection et la sécurité sociale. Ces thèmes feront l’objet de débats à l’ONU en avril prochain, comme je vous le disais plus tôt.

Sachez que, comme chaque année, nous avons soumis nos documents y relatifs et ceux-ci peuvent être consultés sur le site-web de l’OEWGA. Enfin, avec un optimisme calculé je peux vous dire que nous ne sommes pas loin d’une première ébauche du texte de la Convention.

Si nous sommes arrivés là, c’est grâce surtout au travail assidu des ONG qui se donnent à pleins poumons dans une vaste campagne de sensibilisation soutenue. Je rends hommage à mes collègues sur le continent  qui portent de manière formidable cette proposition de Convention.

L’Afrique est très bien impliquée…
En effet, la Stakeholder Group on Ageing Africa dont DIS-MOI est membre de son Comité, organise du 25 au 26 prochain, la 2e Conférence sur la Situation des Droits Humains des Personnes Agées en Afrique à Abuja sous la houlette de S.E.M. Tijjani Muhamade-Bande, Président en exercice de l’Assemblée Générale de l’ONU. C’est une plateforme qui verra la participation des gouvernements, des Commissions Nationales des Droits Humains, de l’Académie, des ONG, des personnes âgées, de la société civile.

Je suis heureux que DIS-MOI soit bien intégrée dans toutes ces démarches et contribue systématiquement aux débats.

Qu’en est-il du Protocole de la Charte Africaine ? 
En fait il s’agit du Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, relatif aux Droits des Personnes Agées. Ce Protocole avait été adopté par la 26e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement tenue à Addis-Abeba, le 31 janvier 2016.

Nous n’avons de cesse de demander au Gouvernement, à travers le ministère de la Sécurité Sociale et celui de la Justice et des Droits Humains, de procéder à la signature et à la ratification dudit Protocole. Notre pays est bien équipé pour respecter et protéger les droits fondamentaux des personnes de tous âges, comme le préconise la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, l’Agenda 2063 de l’UA et les objectifs de Développement Durable.

C’est chagrinant que cela n’ait pas été fait..

Vous pouvez en faire appel au prochain gouvernement….
Mieux, nous avons publiquement demandé que l’Etat mauricien maintienne sa position en faveur d’une Convention à l’ONU, qu’il soit le prochain à signer le Protocole de l’UA. Notre appel aux partis qui briguent les élections générales inclut la création d’un ministère dédié uniquement aux personnes âgées vu la population vieillissante comme c’est partout dans le monde, la création d’un bureau d’Ombudsperson pour les personnes âgées, notamment.

Le mot de la fin…
Vous voyez bien comme les personnes âgées sont adulées. Je souhaite que ce soit ainsi tout le temps qu’elles passent durant le reste de leurs jours.


Electoral manifesto of dis-moi

In the course of weekly articles  published this year we have been making pleas for measures in favour of older persons. This paper which contains a summary of our proposals is addressed to all political parties engaged in the Legislative Elections of the 7 November.

22 Point Proposals

•    Creation of a dedicated Ministry of Older Persons
•    Creation of an Office of Ombudsperson for Older Persons
•    Maintain and re- ascertain the position of the State of Mauritius at the UN ( 2018, 2019 ) in favour of a new UN Convention for the Rights of Older Persons
•    Sign and Ratify the Protocol to the African Charter on Human and Peoples’ Rights on the Rights of Older Persons in Africa
•    Creation of a Training Institute for Carers of Older Persons
•    Development of a special policy for provision of insurance and loan facilities for older persons
•    Criminal code to be amended to make proven violence against older persons an aggravating circumstance like it is in the case of children
•    Amendment to the Employment Rights Act to proscribe discrimination and harassment on the basis of old age
•    Introduction of Human Rights Education (informally and formally) at Pre-Primary, Primary, Secondary and Tertiary levels
•    Provision of a personalized bracelet (on request) to remote control the movement of older persons specially persons on risk of being affected by the disease of Alzheimer
•    Provision of a regular sensitization programme on long-term and palliative care in a medical center or at home
•    Provision of home visits of psychologists to sick and older persons living alone
•    Reinforce the law governing the running of residential care homes for the elimination of abuse and violence on older persons
•    Provision of a bus passenger card for older persons 60 and above for proofs by which bus companies would obtain subsidies from Government. This will eliminate the ordeal of older passengers left behind
•    Construction of 2 additional recreational centers in Mauritius and 1 in Rodrigues
•    Construction of a multi-sports/cum/ indoor games complex in Agalega
•    Creation of a Bank of  retired specialists, medical, social, scientific, agricultural, legal, pedagogical to provide paid/unpaid assistance/services as and when required
•    Re-engineer the activities of the Elderly Day Care Center
•    Re-engineer the activities of the Elderly Watch to provide more visibility of their existence
•    Review the content and organization of activities, and training methodologies of courses run in the Women’s and Community Centers
•    Creation of health walk tracks in each village and town where possible
•    Provision of lower floor buses for access of older and physically disabled persons in public buses

Vijay Naraidoo
President of the Commission for the Rights of Older People of DIS-MOI

dis moi


 

dis moi

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !