Live News

Victime d’une suffocation : Faeeza Sohawon, 59 ans, décède au Super U de Grand-Baie

Faeeza Sohawon Faeeza Sohawon

Faeeza Sohawon n’a pas eu le temps d’entrer au Super U de Grand-Baie pour faire ses courses qu’elle s’est effondrée à l’une des entrées. 

À peine était-elle arrivée à l’une des entrées du Super U de Grand-Baie que Faeeza Sohawon, 59 ans, s’est écroulée. Cette mère de trois enfants, qui s’y était rendue pour faire quelques courses après le travail, a été victime d’une suffocation. C’était le jeudi 25 novembre 2021 vers 17 heures. Son décès a été constaté par des policiers mandés sur place. L’inhumation est prévue ce vendredi 26 novembre. 

Jeudi, c’est le personnel de l’hôpital SSRN qui, alerté par la police, s’est rendu sur les lieux. Il a fait subir un test rapide antigénique, post-mortem, à la quinquagénaire. Le rapport de police, dont une copie est en possession du Défi Quotidien, stipule que la victime était négative à la COVID-19. C’est vers 20 heures que son corps a été transporté par des ambulanciers à l’hôpital SSRN. 

Aleem, l’époux de Faeeza Sohawon, raconte que lorsqu’elle a commencé à suffoquer, sa femme, qui était asthmatique, aurait aussitôt utilisé son inhalateur, mais qu’elle se serait étouffée quelques minutes plus tard. Il précise que c’était la première qu’elle était victime d’un étouffement. 

La quinquagénaire souffrait de plusieurs comorbidités. En sus de l’asthme, elle avait de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires et du diabète. Son mari précise qu’elle était, comme lui, doublement vaccinée contre la COVID-19. Leurs enfants sont âgés de 18, 19 et 25 ans. 

L’aîné, selon Aleem, a été testé positif au coronavirus lundi. Il est d’ailleurs en auto-isolement. Il rejette le fait que son épouse aurait pu contracter la COVID-19. « Nous n’avons pas été en contact avec notre fils. Il s’isole dans une chambre séparée depuis lundi. Nous avons pris toutes les précautions pour ne pas contracter le virus », assure-t-il. Il ajoute que personne à la maison n’a de la fièvre ou des courbatures.

Faeeza Sohawon est décrite par son époux comme une femme qui adorait s’occuper des tâches ménagères et regarder de bons films. « L’annonce de son décès a été un choc pour toute la famille », confie-t-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !