Explik Ou Ka

Victime de représailles après avoir dénoncé des pollueurs 

Les ordures sont maintenant déposées non loin des domiciles des voisins.

Si Y. L. avait était salué pour son initiative citoyenne qui avait permis de dénoncer certains responsables d’une charcuterie de la capitale qui brûlaient sans gêne leurs restes sur un terrain privé, il a vite été pris pour cible par ces personnes. Pour lui montrer leur mécontentement, elles n’ont pas manqué de le lui faire payer très cher. Ainsi, depuis quelque temps, c’est devant sa maison qu’elles ont commencé à déposer leurs ordures.

Pour mieux comprendre, il faut savoir que depuis plusieurs mois, les gens qui habitent autour de cette charcuterie sont incommodés par la fumée, les odeurs et les ordures laissées un peu partout ou brûlées sur un terrain privé. «  À 21 heures, presque tous les soirs, la maison est envahie de fumée. Il fait chaud et c’est très inconfortable ». Ils ont à plusieurs reprises tenté de faire entendre raison aux propriétaires de la charcuterie qui sont les responsables de cette pollution. 

Sauf que ces derniers ont toujours fait la sourde oreille. C’est pour cette raison qu’un jeune du quartier a décidé de prendre le taureau par les cornes afin de trouver une solution à ce problème. Il a sollicité l’aide de la police de l’environnement qui a répondu positivement à sa requête. 

Sauf que dès que les propriétaires des lieux ont eu vent de la dénonciation du jeune homme, ils ont décidé de se venger. Au lieu de mettre le feu aux ordures, ils déposent maintenant leurs ordures devant la porte des voisins pour les troubler. « Cela devient de plus en plus difficile. C’est insupportable. Ils ont un commerce et c’est nous qui devons nous débarrasser de leurs ordures. Ils ne veulent pas trouver de solutions ». 

Sollicités pour une réaction, les concernés ont affirmé ne pas souhaiter répondre à notre requête. 

Quant à la police de l’environnement, un officier avance que les voisins peuvent continuer à porter plainte contre les pollueurs et que ces derniers risquent de fortes amendes pour infraction à la loi. 

Quant à Y.L. et ses voisins, ils font surtout appel aux propriétaires de ce commerce. « Nous ne sommes pas là pour vous mettre des bâtons dans les roues et vous empêcher d’opérer, nous souhaitons simplement une solution acceptable par nous tous, et respectueuse de l’environnement afin que personne ne soit pénalisé ». 

Croisons les doigts en espérant que le bon sens et le bien-vivre ensemble finiront par primer dans cette partie du quartier.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !