Actualités

Vers une égalité pour toutes les tranches d’âge : célébrer les personnes âgées

personnes âgées

Depuis décembre 1990,  l’ONU déclare le 1er octobre « Journée internationale des personnes âgées » et depuis 1991, nos aînés la fêtent. Cette année, pour se rapprocher de l’objectif du développement durable, l’ONU a choisi comme thème « Vers une égalité pour toutes les tranches d’âge ». à l’île Maurice, pour la célébrer dignement, l’ONG DIS-MOI (Droits Humains Océan Indien) et l’atelier SA NOU VIZE ont tenu une conférence au « multi purpose » complex de Rose-Belle.

Des habitants du Sud sont venus y assister, notamment de Rose-Belle, Chamouny, l’Escalier, Union Parc. Cette conférence est donc  axée sur le dialogue avec les personnes âgées pour plus d’égalité. Certes, elles méritent du respect et de la reconnaissance car ce sont nos trésors du passé mais elles ont aussi des responsabilités envers les jeunes et le pays. 

Jeunes et moins jeunes ont écouté attentivement les conférenciers. Après avoir souhaité la bienvenue à tout le monde, M. Vijay Naraidoo, Secrétaire général de DIS-MOI, a annoncé les différentes activités liées à cette célébration, notamment  la marche publique prévue le dimanche 6 octobre à partir de 10 heures, du jardin  Mont Fertile au siège du Conseil de District de Grand Port. Il a rappelé à l’audience l’historique de la naissance de cette journée si précieuse pour nos aînés.

L’intervention de sœur Rupa, coordinatrice du centre Brahma Kumaris de Rose Belle a été axée sur l’aspect spirituel : la contribution nécessaire de tous pour que le monde soit meilleur. Justement, le centre essaie d’emmener des changements vers cette égalité en prêchant aux gens qu’il faut abandonner la négativité, l’envie des choses matérielles mais, par contre, faire régner l’amour, la joie, la paix… Elle a surtout insisté sur la valeur qu’est l’égalité originelle des âmes.

Quant à M. Prem Maghoo, représentant du District du Grand Port, il a donné des conseils pratiques aux aînés pour vivre mieux, que ce soit à la maison ou dans la rue. En effet, nos aînés doivent accepter de vivre dans ce monde qui n’arrête pas d’évoluer. 

La conférence a aussi vu la participation de Mahen Seeruttun, ministre de l’Agro-industrie. Il a mis en évidence l’importance de la contribution des personnes âgées à l’économie du pays. Pour lui, elles méritent, de ce fait, considération et surtout une amélioration de la qualité de leurs conditiosn de vie. Une brève explication par le ministre sur la « senior citizen act » a été bien appréciée par l’assistance.

L’assistance a eu le privilège d’entendre les témoignages de personnes âgées qui, au lieu de rester seules à la maison, continuent avec fierté à avoir des activités diverses car la vie ne s’arrête pas à la retraite.  

Notons, qu’Alain Auriant, directeur  de L’atelier SA NOU VISE a procédé au lancement du CD « respe nou gran dimoun », ceci a réchauffé la salle et a mis de la gaieté dans le cœur de nos aînés. La journée a été clôturée par un partage de déjeuner dans la bonne humeur.


Personnes âgées : un devoir de considération

marie deven

Marie Antoinette CONNIN, femme au foyer habitant Beau Bassin, accompagne bénévolement les personnes âgées à l’hôpital et à faire diverses démarches pour elles. « Ça me fait de la peine de voir les autres maltraiter les personnes âgées ». Pour elle, aujourd’hui est une superbe célébration car, de nos jours, on a tendance à oublier les aînés. « N’oublions pas que ces personnes sont les mieux placées pour éduquer les enfants  et pour véhiculer les valeurs familiales. Moi-même, tous les jours, je rends visite à ma maman  de 76 ans. C’est mon trésor, c’est ma sœur, c’est mon amie, elle me donne beaucoup de conseils ».

Deven GOUNDAN, 64 ans, habitant Chamouny, travaille au ministère de l’Environnement, mais surtout il est le  directeur de l’université du troisième âge de Chemin Grenier. « En tant que participant, cette journée était organisée de façon professionnelle. Nous devons considérer les personnes âgées. C’est très important. C’est grâce aux  personnes âgées que le pays est arrivé à ce stade de développement. Le gouvernement fait quand même des efforts pour que les personnes âgées vivent dans la dignité. Ces dernières doivent connaître leurs droits pour pouvoir en profiter pleinement. Justement, notre  université du troisième âge dispense plusieurs cours aux personnes âgées à savoir : l’alphabétisation, des cours en langue, du yoga, de la danse, et de la musique ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !