Magazine

Vente à l’encan à Flacq : bel exemple de nos aînés

Cela ne nous a pas échappé à notre arrivée à la vente à l’encan au marché de Flacq. C’est l’image de cet homme grisonnant portant des ‘bals’ de concombre, de pommes de terre, entre autres légumes. Comme lui, il y en a beaucoup d’autres pensionnés qui s’adonnent à ce (dur) métier pour « roul la kwizinn ». Des exemples à suivre…

Suresh Jory n’est certainement pas de ceux qui rechignent à la tâche. Malgré le poids de l’âge… Les « bal legim », pesant plus d’une vingtaine de kilos, si ce n’est pas plus, ne font pas peur à cet habitant de Belle-Mare de 62 ans. Tout comme cette chaleur étouffante ou les intempéries qu’il lui faut braver pour faire bouillir la marmite. En ce jour de foire dominical, le travail bat son plein sous un soleil de feu…

Suresh est une figure très populaire sur la place. Jovial de nature, il est abordable et nous conte  son histoire. Du moins, dans les grandes lignes. C’est très jeune que notre homme se lance dans le monde du travail comme coupeur de canne sur la propriété avoisinante. Il n’a que 12 ans. Les temps sont durs, le travail aussi… Mais il n’a guère le choix. Après quelques années, il devient porteur de légumes. Nous sommes en 1986, et la vente se fait devant la magistrature de Flacq (avant d’être relocalisée en face du marché de Flacq). Grâce à ce travail, il subvient aux besoins de sa famille et assure l’éducation de ses enfants. Ayant la main verte, il s’occupe de son potager à la maison, histoire d’avoir des légumes frais. Pour le vieil homme, il travaillera aussi longtemps qu’il le pourra « car il ne sait pas ce que l’avenir lui réserve ».

Sur le pied de guerre aux aurores, Suresh aime discuter avec ses amis maraîchers. Il fait toujours un brin de causette avant de se mettre au travail. Un travail qu’il fait avec « passion ».

Nous avons aussi croisé un autre senior : Bardwaj Luckeeram, ‘Cerf’, pour les amis. Il est, lui, âgé de 65 ans. Tout comme Suresh, la vie ne lui a pas fait de cadeau. Après son School Certificate, il prend de l’emploi comme surveillant sur une propriété privée. Pour joindre les deux bouts, il devient porteur de légumes à temps partiel. Il s’est sacrifié pour l’avenir de ses enfants. Très actif pour son âge, il fait aussi du social à ses heures libres.

Nous vous proposons en images une journée de vente à l’encan au marché de Flacq.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !