Live News

Vente à la barre : la SBM demande à remplacer la MauBank comme créancière des Gooljaury

Rakesh Gooljaury La vente des biens immobiliers de Rakesh Gooljaury a été fixée au 7 février 2019.

La SBM Bank (Mauritius) Ltd (SBM) demande à la Cour suprême à être substituée à la place de la MauBank Ltd, en tant que créancière de l’homme d’affaires Rakesh Gooljaury, sa femme, et sa mère. Les trois Gooljaury se sont portés garants d’Arushi Fashion Ltd et Airway Coffee Co Ltd. Selon la SBM, ils ont failli à rembourser Rs 29,9 millions. 

La SBM Bank (Mauritius) Ltd (SBM) a présenté une pétition devant le Master and Registrar de la Cour suprême. Elle souhaite se substituer à la MauBank Ltd pour les besoins de la procédure de vente à la barre des biens du businessman Rakesh Gooljaury. Vente à la barre fixée au 7 février 2019.

La pétition de la SBM est dirigée contre Rakesh Gooljaury, sa femme Anishtabye Natacha Gooljaury et sa mère Indira Gooljaury, veuve de feu Doorgaparsadsing Gooljaury.

Dans sa pétition rédigée par Me André Robert, Senior Attorney, la SBM souligne que la MauBank Ltd a engagé une procédure de vente à la barre de deux biens immobiliers du couple Gooljaury.

La première propriété concerne les biens et les droits faisant partie de l’immeuble « Les Sables D’Or », situé sur un terrain de 1 500 m² à Flic-en-Flac, Wolmar. L’immeuble comprend un parking et un espace commercial. Le bâtiment appartient au couple (Rakesh et Natacha) Gooljaury. La deuxième propriété est une portion de terrain de 296,39 m², à Saint-Pierre, Petit- Verger.

La SBM fait valoir que la demande de la MauBank fut fixée au 28 septembre 2017 et la vente à la barre initialement fixée au 15 février 2018, avant d’être reportée à plusieurs reprises jusqu’au 19 juillet 2018. Date à laquelle Me Sivakumaren Mardemootoo, avoué de la MauBank a demandé la radiation de l’affaire, lit-on dans la pétition de la SBM.

Or, soutient Me André Robert, la SBM a objecté à cette radiation de l’affaire et a requis une procédure de subrogation. De sorte que la SBM mène désormais la demande de vente à la barre desdits biens.

La SBM avance que les trois Gooljaury se sont portés garants des prêts obtenus par Arushi Fashion Ltd et Airway Coffee Co Ltd.  Au 30 juin 2018, souligne la banque, les Gooljaury devaient au total Rs 29 997 503, plus des intérêts et autres frais. La SBM ajoute qu’en dépit de plusieurs requêtes amicales en ce sens, les trois débiteurs ont failli à rembourser le montant dû. D’où sa demande de se constituer créancier à la place de la MauBank Ltd, en marge de la procédure de vente à la barre.

Initialement, la MauBank avait présenté une requête à la Master’s Court pour la vente des biens du couple Gooljaury en raison d’une dette de Rs 187, 2 millions. La MauBank avait déclaré avoir accordé des facilités bancaires de Rs 95 millions, Rs 36 millions et Rs 25 millions à la compagnie Designer Labels Ltd (sous administration judiciaire). Compagnie pour laquelle le couple s’était porté garant.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more