People

Venkatesh Hutchamah : jeune prodige de la magie et de l’illusion

Venkatesh Hutchamah Venkatesh Hutchamah à l’issue de sa prestation en quart de finale.

Venkatesh Hutchamah a étonné plus d’un avec ses numéros de magie et d’illusion. Il n’a que 17 ans et pourtant, lors de la première édition de Zeness Montre To Talan (ZMTT), il a accédé à la troisième place du concours.

Avez-vous déjà vu des bouteilles de Martini sous l’influence de la magie ? Si oui, vous avez donc regardé la finale de ZMTT dans la nuit du samedi 11 août. Ce concours est une initiative du ministère de la Jeunesse et des sports. Il est organisé en collaboration avec Le Défi Media Group et Radio Plus. On se souvient de l’étonnante prestation de ce jeune homme. 

venkateshUne prestation qui lui a rapporté Rs 70 000, deux billets d’avion pour Rodrigues et un séjour dans un établissement hôtelier, entre autres prix. Le numéro proposé a nécessité cinq jours de préparations intenses. En effet, faire apparaître dix bouteilles de whisky à l’aide d’un cylindre, n’est pas donné à tout le monde.

Cela ne fait que trois ans que cet habitant de Beau-Vallon a découvert la magie et l’illusionnisme. « Je passais mon temps à surfer sur internet quand je suis tombé sur les vidéos de l’émission America’s Got Talent. J’étais envoûté par les tours de magie. J’ai voulu apprendre », se remémore cet élève en Lower VI au Mahatma Gandhi State Secondary School (SSS) à Nouvelle-France. Il enchaîne avec les vidéos sur YouTube. Devant son engouement, son oncle lui offre son premier livre de magie.

L’adolescent essaie d’abord de réaliser des tours avec des cartes et des pièces de monnaie. Petit à petit, il repousse ses limites. Ses parents et son frère aîné sont sa première audience. « Un jour, un de mes cousins, Vinay, a entendu parler du concours de ZMTT. Il m’a ramené le formulaire d’inscription. Il m’a encouragé à le remplir avant de le soumettre au centre de jeunesse de la localité », relate ce fan de Penn & Teller, Dynamo et Mat Franco. L’adolescent veut faire montre de son talent au public. Il est retenu pour les préliminaires avant de se frayer un chemin en finale. Certains de ses tours inédits laissent le jury pantois.

Venkatesh Hutchamah compte financer ses études avec les « cash prizes » qui lui ont été remis par le ministère et la SICOM. Il souhaite plus tard faire de la magie son métier. Mais pour l’instant, sa préoccupation première reste ses études.