Live News

Véhicules fumigènes : 2 172 «prohibition notices» émises depuis janvier 2018

Le gouvernement travaille sur de nouveaux règlements afin de renforcer la loi sur les véhicules fumigènes. À partir de fin août, 15 détecteurs de fumées seront mis en opération pour traquer les véhicules ne respectant pas les normes.

Mais déjà du 1er janvier 2018 à mi-juillet 2021, 364 contraventions ont été dressées concernant des autobus et des camions qui crachaient de la fumée au-delà des normes admissibles. Alors que 2 172 « prohibition notices » ont été émises contre des véhicules ne respectant pas les normes, dont, 883 ont été émises par la police de l’environnement et 1 289 par la National Land Transport Authority (NLTA). Il ressort aussi que 134 propriétaires ont été condamnés durant cette même période.

La loi a été amendée le 31 décembre dernier. Depuis, les propriétaires des véhicules qui ne respectent pas les Road Traffic (Control of Vehicular Emissions) (Amendment) Regulations 2020 sont passibles d’une amende de Rs 20 000 au lieu de Rs 10 000 comme c’était précédemment le cas.

Fin août, la police sera équipée de 15 détecteurs de fumée. Parmi, neuf seront données à la police de l’environnement. La Traffic Management Branch de la police en aura un ainsi que le ministère de l’Infrastructure nationale. Ce dernier recevra cet équipement pour tester les véhicules du gouvernement. Quatre détecteurs seront remis à la NLTA.

Les Road Traffic (Control of Vehicular Emissions) Regulations sont aussi en passe d’être amendées afin de pouvoir introduire un nouveau protocole permettant, entre autres, d’introduire un délai de 14 jours pour que les véhicules émettant de la fumée noire soient examinés dans un centre de fitness.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !