Live News

Veeren Connection : Ziko Godin avoue avoir versé de l’argent en faveur de Zafira Ameer

Clifford Thisbé. Clifford Thisbé.

Ziko Godin, un intermédiaire présumé entre Clifford Thisbé et Zafira Ameer dans le réseau de Peroomal Veeren, a avoué avoir effectué des versements bancaires sur le compte de l’épouse de Peroomal Veeren. C’était lors de son interpellation, le lundi 12 novembre, en présence de son avocat, Me Shameer Hussenbocus.

Cet habitant du Sud a incriminé Clifford Thisbé, confirmant les aveux de ce dernier à l’Icac. Il gérait l’argent du réseau du trafiquant de drogue Peroomal Veeren. Face aux enquêteurs, Ziko Godin assure avoir agi sur instructions de Clifford Thisbé. L’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) sur le volet du blanchiment d’argent a connu d’autres développements. Deux « deposit vouchers » de la banque, faisant état de transactions bancaires sur le compte de Zafira Ameer, ont été récupérés par l’Icac.

Aux enquêteurs, Ziko Godin a donné des indications confirmant les soupçons de l’Icac sur l’implication de Clifford Thisbé dans le réseau de Peroomal Veeren. Ziko Godin aurait récupéré, à plusieurs reprises, des sommes de Clifford Thisbé pour les créditer sur le compte de Zafira Ameer.

La semaine dernière, une perquisition à son domicile avait permis à l’Icac de découvrir du gandia. Le suspect avait vidé les lieux avant l’arrivée des enquêteurs.  La commission le soupçonne d’avoir participé au blanchiment d’argent issu du trafic de drogue, orchestré par Peroomal Veeren de sa cellule.

À la commission anticorruption, on affirme que le suspect Ziko Godin, habitant de Plaine-Magnien, aurait joué un rôle d’intermédiaire dans le réseau Veeren. Se basant sur des informations recueillies, les hommes de Navin Beekarry, directeur général de l’Icac, ont conclu que Ziko Godin est celui qui a effectué plusieurs dépôts bancaires en faveur de Zafira Ameer.

À ce stade, l’Icac est convaincue que Ziko Godin aurait récupéré ces sommes de Clifford Thisbé « money collector » du réseau Veeren, avant de les verser sur le compte de Zafira Ameer.

Face à ces allégations émises en présence de son avocat, Me Hussenbocus, Ziko Godin a tenté de justifier ces transactions. Il s’agissait principalement de dépôts en faveur de l’épouse de Peroomal Veeren. Toutefois, Ziko Godin s’est montré prudent et aurait laissé entendre qu’il n’est nullement mêlé au trafic de drogue. À l’issue de son audition, lundi, Ziko Godin a été autorisé à partir. Il devrait se présenter de nouveau au Réduit Triangle dans les jours qui viennent.

À peine que la commission anticorruption avait-elle achevé l’audition de Ziko Godin, les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit se sont pointés au Réduit Triangle. Ziko Godin faisait aussi l’objet d’une enquête pour possession de cannabis. Lors de la descente de l’Icac à son domicile, les enquêteurs, avec l’appui des commandos du GIPM, avaient découvert des plants de cannabis.

Le témoin mystérieux libéré sous caution

Lundi matin, Ashvin Bhoyroo, témoin «mystérieux » de la commission Lam Shang Leen, a comparu devant le tribunal de Curepipe. L’ancien gardien de prison a été inculpé de blanchiment d’argent du réseau de Peroomal Veeren. Devant la commission Lam Shang Leen, Ashvin Bhoyroo s’était distingué en affirmant venir déposer des kilos de drogue. Les analyses avaient plus tard conclu qu’il ne n’agissait pas de drogue, mais du ciment. Ashvin Bhoyroo avait affirmé avoir été piégé. Le rapport Lam Shang Leen avait recommandé une enquête sur ses « motivations » à venir déposer  devant la commission.