People

Varun Nunkoo : Silence, il tourne !

varun Varun Nunkoo compte 20 courts-métrages à son actif.

Varun Nunkoo a 30 ans et compte déjà 20 courts-métrages à son actif. Il a remporté 19 prix en neuf ans. Le jeune enseignant et chargé de cours compte travailler sur un docu-fiction, mais n’a pas le financement nécessaire pour démarrer son projet. Il est aussi l’un des participants du 7 Day Challenge Award 2019.

Varun Nunkoo compte  plusieurs cordes à son arc. Cet habitant de Curepipe est un enseignant, réalisateur, producteur et chargé de cours à temps partiel à l’Université de Technologie de Maurice et Video Production Consultant. Il est aussi directeur de Your Perfect Solution Eyedea Ltd.

Cela fait neuf ans depuis que Varun Nunkoo réalise des films. Le jeune homme a commencé avec la réalisation de vidéos de 3 à 5 minutes. Ensuite, il a mis en scène des courts-métrages qu’il télécharge ensuite sur YouTube et les réseaux sociaux. Les retours positifs des internautes l’ont encouragé à aller plus loin. Il décide alors de participer dans des compétitions. En 2011, il reçoit son premier prix et à mai 2019 il compte 19 prix. « ZEE TV Mauritius a organisé une compétition sur les 100 ans de Bollywood en novembre 2013. J’y ai participé et remporté le premier prix. Ensuite, j’ai réalisé que le monde cinématographique à Maurice requiert davantage de talents », se souvient notre interlocuteur. Il indique que sa vie a changé depuis. Il opte pour la filière de « film making » à l’université et le montage est un des modules proposés dans le cursus.

À ce jour, il compte 20 courts-métrages. En 2018, Varun Nunkoo se distingue dans la catégorie Cinéma lors de la première édition du National Award organisé par le ministère des Arts et de la Culture. Le court-métrage est intitulé Leritaz Nou Ancet. Le prix est dédié à toute l’équipe. « Je crois en mes capacités et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin », dit cet ancien étudiant du collège Imperial, Curepipe. Il détient un BA (Hons) en Graphic Design à l’UTM ainsi qu’une maîtrise dans la même filière.

Varun Nunkoo a fait partie des artistes qui ont participé aux consultations pré-budgétaires le vendredi 10 mai. Il a proposé qu’un budget soit alloué à la MFDC (Mauritius Film Development Corporation) pour qu’elle puisse financer les cinéastes. « Cela les aiderait à promouvoir leurs projets cinématographiques à Maurice comme à l’étranger. Les salles de cinéma doivent être exemptées de taxes quand elles projettent des films locaux. La MFDC peut aussi offrir des formations professionnelles aux cinéastes ou techniciens », confie-t-il. Il souhaite aussi qu’une école de cinéma voie le jour à Maurice afin de former plusieurs talents. « Actuellement, la majorité de cinéastes porte plusieurs casquettes, celles de réalisateur et producteur, par exemple. Si nous formons plusieurs talents, nous pouvons créer plusieurs perspectives d’emploi », dit-il.

Varun Nunkoo a assuré les postes de producteur et d’assistant-réalisateur sur le court-métrage MOMO. Réalisé par Vicky Ramdhun, le film est en lice pour la compétition 7 Day Challenge Award 2019 organisée par la MFDC. Varun Nunkoo espère lancer un autre projet d’ici 2020. Il n’attend que le financement pour démarrer le docu-fiction.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !