Faits Divers

À Vallée-Pitot : une femme allègue avoir été enlevée, séquestrée et dépouillée

Vallée-Pitot

La police prend avec des pincettes l’histoire d’une habitante d’un faubourg de la capitale et propriétaire d’une boutique. Cette femme, âgée de 36 ans, allègue, dans une déposition donnée au poste de police de la région le lundi 19 novembre, qu’elle a été victime d’un enlèvement par un couple à Vallée-Pitot et a été « séquestrée » et « délestée de son argent ». Aucune trace d’enlèvement n’a cependant été découverte sur les images capturées par les caméras de surveillance à l’heure et aux endroits où les faits se seraient produits.

Banon (prénom modifié) marchait le long de la rue Alma, à Vallée-Pitôt, dimanche vers 17h15. Elle était arrivée près d’un snack lorsqu’un van de couleur grise s’est arrêté tout près d’elle. Une femme assise sur le siège avant à côté du conducteur lui a demandé où se trouve la rue Inkerman. Sans lui donner le temps de répondre, le couple est descendu du véhicule et l’a forcée à grimper à bord. Le van a aussitôt démarré.  « Zot fine kidnap moi et zot fine fer moi met ene cagoule et zot fine ale direksyon Tranquebar. Au bout de dix minutes, le van s’est arrêté et le couple m’a conduite, dit-elle toujours dans sa déposition, dans un bâtiment où ils m’ont ligotée et séquestrée. Ensuite, ils ont quitté les lieux. J’ai passé une nuit dans cette maison et ce n’est que lundi matin que le couple est retourné pour me rendre ma liberté. Ils m’ont mis à nouveau dans le van et ils ont pris mon sac qui contenait des chéquiers, deux téléphones portables, ma pièce d’identité, mes cartes bancaires, mes clefs et une somme de Rs 4 000. Après cinq minit zot ouvert van zot pousse moi dehors et zot alé », a-t-elle expliqué .

Selon Banon, des volontaires l’ont aidée et un chauffeur de taxi l’a conduite au poste de police.Banon a décliné l’examen médical et a aussi refusé de remettre son téléphone portable à la police.