Législatives 2019

Vacoas/Floréal - Ramgoolam : «‘Koupe transe’ est dangereux»

Ramgoolam

Le leader du Parti travailliste a demandé aux sympathisants de l’Alliance nationale de vote blok. Car Paul Bérenger a mis un masque et attend le moment opportun pour partager le poste de Premier ministre. C’était lors d’un congrès dans la circonscription no 16 Vacoas/Floréal dans la soirée d’hier. 

Navin Ramgoolam a affirmé que ceux qui n’ont pas eu de ticket auront un rôle à jouer. « Couper, trancher est dangereux. Ces élections sont aussi importantes que celles pour l’indépendance. Vous devez voter pour un gouvernement. En 1976, les gens ont coupé, tranché et personne n’avait obtenu la majorité. Le Parti travailliste avait alors fait alliance avec le Parti mauricien social-démocrate », a-t-il expliqué. Aujourd’hui, selon lui, le pays fait face à un danger. « Paul Bérenger a mis un masque et attend le moment opportun. Il sait ce qu’est le pouvoir. Il va tenter d’avoir le partage de pouvoir. L’accord se fait. C’est la raison pour laquelle il faut voter la clé et le coq. Il faut vote blok » a-t-il insisté. 

Navin Ramgoolam a indiqué que l’Alliance nationale va présenter bientôt son programme gouvernemental qui sera un programme de rupture. Il a aussi évoqué la journée qu’il a passée dans la circonscription no 10 pour le Nomination Day. 

Le leader des rouges a demandé si la population mauricienne veut encore que la « mafia » règne dans le pays. « Les scandales sont devenus de nouvelles industries dans ce pays souillé par la drogue, la corruption et le népotisme. Ces nouvelles industries prospèrent sous le gouvernement sortant des Jugnauth. » Il a allégué que la maîtresse d’un membre de ce gouvernement a été envoyée à l’étranger comme diplomate. 

Navin Ramgoolam a demandé pourquoi les Jugnauth ont peur de lui. Jamais, selon lui, le pays n’a connu un gouvernement aussi corrompu. Il s’est aussi demandé comment ses relevés bancaires ont atterri au bureau du Premier ministre. Il a rappelé que lorsque l’ancienne présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim avait eu des problèmes au sujet de la publication de ses transactions bancaires dans la presse, Pravind Jugnauth était venu avec une loi, afin d’interdire la diffusion des documents confidentiels. Aujourd’hui, on enfreint la loi et on publie des documents bancaires confidentiels. « On ne va pas faire une politique de vengeance, mais la vérité doit triompher. Il faut publier le compte de Sun Trust », a-t-il ajouté. 

Sur le dossier MedPoint, il a rappelé que le prix de la clinique avait été augmenté pour atteindre Rs 144 millions. Après avoir parlé de l’acquisition d’un hôtel aux Seychelles par un proche du ministre Mentor, Navin Ramgoolam a commenté l’affaire Serenitygate.Au sujet des équipements de Safe City qui ont coûté Rs 19 milliards, le leader des rouges a souligné que ces caméras sont utilisées pour espionner des Mauriciens. 

Navin Ramgoolam a demandé à l’électorat d’envoyer le régime Jugnauth dans la poubelle de l’histoire. Car l’arrivée au pouvoir des Jugnauth est une « malédiction ». 

Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), Xavier-Luc Duval a lui souligné que l’Alliance Nationale a été lancée pour libérer le pays. Il a souligné que plusieurs secteurs passent par des moments difficiles comme la canne à sucre, le textile et le tourisme. Il a affirmé que la dette publique s’élève à Rs 320 milliards. Concernant la BAI, il a indiqué que le gouvernement d’alors était au courant qu’il y avait des problèmes et cherchait à les régler. « Ce gouvernement a retiré de l’argent de la Bramer Bank et le groupe BAI s’est écroulé. Une poignée des gens en ont profité. Il faut les voir. Le prochain gouvernement va payer les Rs 2 milliards du Super Cash Back Gold », a-t-il laissé entendre. Il a accusé une firme comptable de complicité dans la fermeture de la BAI à Maurice. 

Xavier-Luc Duval a déploré que le Metro Express n’ait pas encore obtenu son permis d’opération. « Le projet Safe City qui a coûté Rs 19 milliards peut être comparé aux écoutes téléphoniques. Ces caméras opèrent sans cadre légal. Il faut avoir un cadre légal, pour empêcher le gouvernement de l’utiliser. Il n’y a pas des caméras près des trafiquants de drogue », a-t-il fait remarquer. Il a salué le leadership éclairé de Navin Ramgoolam. « Le pays a besoin d’une équipe qui marie expérience et compétences.  Il y a une grande équipe pour servir le pays. Il faut vote blok le 7 novembre », a-t-il insisté.  

Stéphanie Anquetil a souligné, elle, qu’il faut condamner Nando Bodha dans cette circonscription. Nishta Jooty a exprimé sa conviction que l’Alliance Nationale améliorera la vie des gens. Tangavel Thodda a, lui, déclaré qu’il faut en finir avec la mafia dans le pays.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !