Explik Ou Ka

Vacoas - Un arpent de lalos brûlé «à cause d’un pesticide inapproprié»

Une culture de gombos brûlée par un pesticide inapproprié.

Vinaykhannand Oogathoo, 44 ans, un planteur de Plaine-Magnien, se plaint que sa culture de gombos (lalo), sur un arpent, à Carreau-Esnouf, à Vacoas, a été brûlée par un pesticide inapproprié. « Ce n’est pas le pesticide ou l’insecticide que je voulais », proteste-t-il.

Il raconte qu’il s’est rendu dans un commerce bien connu à Port-Louis, le 23 janvier, pour acheter des pesticides pour sa plantation de lalos. Mais, au lieu de lui donner la substance qu’il utilise habituellement, le commerce lui aurait vendu une autre, arguant la rupture de stock du pesticide réclamé. 

lalos
Les lalos affectés.

Et le 30 janvier, c’est le choc. Il avait utilisé le nouveau produit dans sa plantation et il a constaté des résultats catastrophiques. Toute la culture, à Carreau-Esnouf, à Vacoas, a été affectée. Il a investi quelque Rs 57 000 et estime avoir enregistré des pertes de Rs 300 000.

Le commerçant se défend d’avoir vendu le mauvais pesticide/insecticide. « Après la plainte du client, nous avons initié une enquête interne. On a fait l’inventaire. Il n’y avait pas de problème au niveau du stock », explique-t-il.

Selon le représentant du magasin, le client n’est pas arrivé à faire la différence entre un produit et un autre. Il n’aurait pas été non plus capable de dire quelle était la couleur du produit. Il a présenté au magasin un vieux badge number, avance le représentant. « Le vendeur a été questionné et il certifie avoir livré le bon produit au client. D’ailleurs, la facture le témoigne », ajoute-t-il.

De son côté, le planteur insiste : il n’a pas eu le produit qu’il a l’habitude d’utiliser. Il compte retenir les services d’un homme de loi.

Le planteur a aussi rapporté le problème au ministère de l’Agro-industrie. Le Food and Agricultural Research and Extension Institute a fait parvenir à Vinaykhannand Oogathoo un document, daté le 11 février 2020 et signé R. Rajarai. 

« On request of Mr Vinaykhannand Oogathoo, of Cité Burrenchoybay, Plaine-Magnien, his field was visited by Mr R. Rajarai on 3 February 2020 and plant samples were sent to the Plant Pathology Division for investigation.

« Report for plant Pathology Division, certified by Research Scientist, Mr B. Pocheur, indicated exposure to phytotoxic chemicals », indique le document.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !