Live News

Vaccination dans des cliniques privées : des milliers de doses s’écoulent en quelques heures seulement

L’exercice de vaccination contre la Covid-19 a repris dans certaines cliniques privées du pays depuis quelques jours. Face à un « engouement » des membres du public pour la vaccination, les doses s’écoulent comme des petits pains.

Chez C-Care, qui regroupent des établissements tels que le Wellkin Hospital ou encore la Clinique Darné, les milliers de doses du vaccin Sinopharm obtenues du gouvernement récemment ont trouvé preneurs en à peine une poignée d’heures. À titre d’exemple, lors de la réception du 1er lot comprenant 2 000 doses la semaine dernière, un communiqué avait été posté sur Facebook le 3 juin à 8 h 51 pour informer le public que l’exercice de réservation était ouvert. À 12 h 44, soit moins de quatre heures plus tard, un autre communiqué avait dû être émis pour informer que « We are now fully booked ». La même tendance a été constatée pour les 2 000 doses additionnelles (deuxième lot).

Au C-Care, on confirme l’engouement pour la vaccination contre la Covid-19. « L’exercice de vaccination a repris depuis quelques jours déjà avec l’administration de la première dose de Sinopharm. Au fur et à mesure que nous réceptionnons les doses du gouvernement, nous émettons un communiqué à l’intention de la population », confie une source, indiquant au passage qu’un autre lot du vaccin est attendu.  

Le même engouement a été constaté au City Clinic Group où l’exercice de vaccination du vaccin Sinopharm a redémarré cette semaine. Le Dr Michael Ah Tow explique que parmi les demandeurs, il y a ceux du secteur de l’Éducation et de la Santé. Toutefois, il indique qu’il y a une demande grandissante de la part de la population en général. Selon lui, la hausse du nombre de cas de contamination à la Covid-19 enregistré ces derniers jours y est pour quelque chose. « Il y a une tendance à la hausse dans le nombre de cas positifs dans le pays. Le public se sent concerné et pense tout naturellement à se protéger », avance Dr Michael Ah Tow. Sans compter, dit-il, qu’il n’y a plus de restriction comme lors du premier exercice en mars dernier, soit lorsque la vaccination était réservée aux "frontliners" ainsi qu’aux détenteurs du Work Access Permit (WAP) seulement. 

À noter que les personnes désireuses de se faire vacciner dans les cliniques privées qui font la vaccination doivent s’acquitter d’un "service fee" de Rs 300. Ce, même si les doses du vaccin sont offertes gratuitement par le gouvernement. De plus, ces cliniques opèrent uniquement sur un système de réservation par téléphone ou par email.

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !