Live News

Vaccination anti-COVID-19 : L’AstraZeneca déconseillé aux moins de 30 ans

Peut-on, oui ou non, vacciner contre la COVID-19 ceux âgés de moins de 30 ans à l’AstraZeneca ? Des études menées à l’étranger le déconseillent alors que Maurice l’a déjà administré à des membres de sa population. Si le débat enfle autour du sujet, c’est surtout depuis la déclaration faite par le Dr Catherine Gaud au Défi Quotidien le lundi 13 septembre. 

Mardi, afin de dissiper tout malentendu, la conseillère au ministère de la Santé est revenue sur ses propos. Dans une déclaration accordée à Radio Plus, elle a affirmé que le vaccin est déconseillé aux personnes âgées de moins de 30 ans. Elle a toutefois précisé que la maladie comporte bien plus de risques que les vaccins eux-mêmes. 

De récentes études ont prouvé que l’AstraZeneca peut avoir des effets indésirables sur les plus jeunes, surtout ceux âgés de moins de 30 ans. S’exprimant sur Radio Plus, la conseillère a tenu à souligner que jusqu’à présent, aucun cas de thrombose lié à l’utilisation de ce vaccin n’a été rapporté. Le Dr Gaud a ajouté qu’un seul cas est sous investigation. Celui de l’homme de 20 ans mort d’une thrombose et dont le décès serait, selon ses proches, lié au fait qu’il ait reçu une dose d’AstraZeneca. 

Une source proche du comité de vaccination expliqué que le risque de thrombose avec l’AstraZeneca est de 2 ou 3 sur un million de doses administrées. Alors qu’avec la COVID-19, le risque est cinq à six fois plus élevé. De plus, de jeunes receveurs de ce vaccin sont plus à risque de développer des thromboses, expliquent des études, dont celles réalisées au Royaume-Uni. 

Depuis mai, le Joint Committee on Vaccination and Immunisation (JCVI) du Royaume-Uni recommande que l’AstraZeneca soit administré aux personnes âgées de plus de 40 ans. L’information nous a été communiquée par le Dr Irfan Daureeawoo, spécialiste en gériatrie à l’hôpital de Mid Essex en Angleterre. Il affirme que les autorités britanniques suivent à la lettre les recommandations du JCVI pour éviter les risques de thrombose chez les jeunes. 

À Maurice, les autorités ne souhaitent pas s’aventurer à commenter ces recommandations et les études étrangères. Les spécialistes non plus, car ils préfèrent ne pas entrer dans une polémique, à l’instar de l’ancien directeur des services de santé, le Dr Vasantrao Gujadhur. Ce dernier a simplement affirmé qu’il faut se tourner vers des pays comme le Royaume-Uni et l’Australie pour comprendre. En juin, l’Australie a décidé d’administrer l’AstraZeneca seulement à des personnes âgées de plus de 60 ans. 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !