Live News

Vaccin contre la Covid-19 : Maurice n’emboitera pas le pas à l’Angleterre

Alors que la Grande-Bretagne a annoncé qu’elle démarrera une campagne de vaccination contre la Covid-19, Maurice est en attente des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. C’est ce qu’a affirmé le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal. C’était dans l’émission Au Cœur de l’Info diffusée sur Radio Plus le jeudi 3 décembre animée par Terence O’Neill sur le thème : « Vaccin contre la Covid-19, quelle est la politique du gouvernement ? ». 

Le ministre de la Santé explique que l’urgence de la vaccination se fait sentir dans les pays comme l’Angleterre, la Russie ou encore l’Inde où il y a un grand nombre de cas. C’est pourquoi ces pays n’ont guère le choix que de trouver un vaccin au plus vite. « Aussi longtemps qu’un vaccin n’est pas validé par une institution indépendante et qu’on n’a pas les réponses à des questions concernant l’immunité ou encore les effets secondaires, on ne va pas passer une commande », a ajouté le Dr Kailesh Jagutpal. 

Garantie pour 240 000 doses 

Il souligne de plus que Maurice est guidé par l’OMS et que l’ile fait partie de la Gavi Alliance. « Nous avons la garantie d’avoir 20 % de vaccins pour notre population., soit 240 000 doses. On a déjà payé 50 %. Une fois un vaccin validé par l’OMS, on ira de l’avant », indique ce dernier. 

Il souligne qu’en attendant les recommandations de l’OMS, Maurice va patienter, car « il n’y a pas de rush, le pays étant Covid-safe ». Le Dr Jagutpal souligne également que ce sont les personnes vulnérables et âgées, ainsi que les « frontliners » qui auront la priorité pour la vaccination. C’est la méthode « door step » qui sera privilégiée pour toucher le maximum de personnes, citant le cas des 130 000 personnes vaccinées contre la grippe à travers cette même méthode. 

Il avance, d’autre part, que c’est le gouvernement qui aura la priorité pour l’achat des vaccins validés par l’OMS. Mais le gouvernement donnera-t-il son aval au privé si on veut acheter des vaccins qui ont été validés ? Qu’en est-il des lobbies ? « On est pour l’efficacité et les recommandations faites par les institutions internationales », a indiqué le ministre de la Santé.

Préparation théorique

Le Dr Kailesh Jagutpal a aussi révélé que le ministère travaille sur la manière de stocker et transporter les vaccins, car la chaîne du froid doit être méticuleusement respectée. « Il y a des vaccins qui sont gardés à -70 degrés, entre autres. Ce qui demande un investissement, car c’est un fait que du jour au lendemain on ne pourra pas les conserver. C’est pourquoi on a commencé une préparation théorique », rassure-t-il.

48 vaccins au stade d’essai clinique

Quant au représentant de l’OMS à Maurice, Laurent Musango a indiqué que des recherches sont en cours. « 210 sont en développement, dont 48 sont au stade d’essai clinique qui se fait sur 30 000 à 60 000 personnes. On va évaluer les critères concernant l’efficacité, la conservation, les effets secondaires et le taux d’immunisation avant de faire des recommandations aux 187 pays membres de l’alliance prenant en compte les facilités dont disposent les pays, notamment pour la conservation à -60 à -80 degrés et autres », déclare Laurent Musango. 

Avant d’homologuer un vaccin, l’OMS a demandé des compléments d’information aux producteurs. Il indique aussi que c’est le premier vaccin conçu en temps record. Cependant, la rigueur reste de mise. « L’OMS ne recommande jamais qu’un vaccin ou un médicament soit sur le marché sans s’assurer de sa sécurité et de son efficacité ». 

Laurent Musango met l’accent sur le prix qui variera entre 3 dollars et 72,2 dollars par dose, soit entre Rs 120 et Rs 2 900 environ. Concernant la propagation du virus, il dit ne pas s’inquiéter pour Maurice.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !