Live News

Vacances scolaires : occuper les enfants

Vacances

L’école est finie, le temps des jeux et des sorties est enfin arrivé… pour les enfants ! Deux mois de vacances pendant lesquels les enfants voudront sortir. Malheureusement, pour les parents qui travaillent, les vacances scolaires sont un vrai casse-tête, question de savoir qui va garder les enfants. 

Crèche, baby-sitter, centre de loisirs ou grands-parents. C’est le dilemme, quand les deux parents travaillent, pendant les vacances d’été qui s’étendent de début novembre à début janvier. Comment combler leurs journées, qui les gardera ou encore qui s’occupera de leur déjeuner ? Un planning est utile. Si quelques parents s’y prennent tôt, d’autres ont encore du mal à trouver une solution et jonglent au jour le jour avec le planning. 

vacances

Les vacances, c’est un véritable casse-tête. Deux mois, c’est quand même long pour Beatrice, mère de deux enfants : Wayne, 8 ans, et Jamie, 14 ans. « Je peux laisser mon fils de 13 ans à la maison, comme je ne travaille pas très loin. Mais le petit, il faut quand même que je l’ai sous les yeux. Je l’emmène ou c’est quelques jours chez tata et chez grand-mère. Il faut que je m’organise tous les jours », relate Béatrice. 

D’ailleurs, la mère de famille trouve bien l’idée d’avoir des ateliers de vacances. Ceux-ci permettent aux enfants d’apprendre des choses tout en s’amusant, car c’est quand même les vacances et cela leur permet de sortir du cadre académique.

« Il y a des ateliers vacances partout, mais cela a quand même un coût. Plus de Rs 2 500 par mois, sachant que l’enfant n’y sera pas tous les jours, puisqu’on va aussi en profiter pour sortir en famille », explique-t-elle. 

Famille complaisante

Le grand classique des vacances, c’est envoyer les enfants chez leurs grands-parents, tantes ou cousins. C’est une solution rassurante et très économique. Dorice Michel, mère d’Eloïc, 4 ans, de Tatiana, 14 ans, et de Marie-Mitie, 17 ans, préfère confier ses enfants à la famille pendant ces moments-là. « Mes deux filles sont maintenant suffisamment grandes et n’ont pas besoin d’être surveillées. Il y a aussi leur petit frère, mais je préfère encore que quelqu’un de la famille garde un œil sur eux. On ne sait jamais », explique la mère de famille. 

Ainsi, comme chez les Michel, les vacances entre cousins sont devenues presque une tradition chaque année. Les enfants font le tour de la famille. « Mes enfants, comme mes neveux, aiment bien être ensemble. D’ailleurs, cela leur permet de passer du bon temps. Une semaine ici, une semaine là-bas. Entre sœurs, on s’organise pour tous les prendre chacun à notre tour », raconte Dorice.

Finalement, l’astuce de la famille reste très mauricienne. Les enfants passent de bonnes vacances et chacun y trouve son compte. 

vacances

Des ateliers bien remplis 

L’atelier des artistes de Sainte-Croix propose un spécial vacances, qui se renouvelle tous les deux derniers mois de l’année. Au programme, peinture de fresque murale, atelier de création, cuisine, jardinage, jeux d’antan, piscine et toboggans, avec plein d’autres activités. Pour des journées bien remplies sans télévision, sans ordinateur ou tablette pour les enfants de 3 à 10 ans.

« Il faut bien remplir les journées de ces enfants. Nous essayons de mettre en pratique des activités qu’ils n’ont pas à la maison. Ainsi, ils s’amusent tout en faisant quelque chose de nouveau », explique Charlène Rioux, coordinatrice de l’atelier des artistes.

« Lors des ateliers, l’enfant est invité à s’exprimer, à s’épanouir et à développer un talent ou une passion. Ils aiment l’atelier de cuisine. On leur enseigne de petites astuces toutes simples, loin du feu, que les enfants adopteront à la maison. Faire cuire une pizza à la poêle. La tâche des enfants serait, par exemple, de pétrir la farine et de garnir la pizza », explique Charlène.

vacances

Info tarif

  • De lundi à vendredi 
  • De 9 heures à 15 heures : Rs 2 200 le mois.
  • De 9 heures à 17 heures : Rs 2 800 le mois.

Self-defense

Au programme, travailler les réflexes, les poings, les techniques d’esquive ou encore d’immobilisation. Au Budokan Martial Art Dojo, à Vacoas, Shehzad Chaumoo enseigne aux enfants la self defense. Un programme spécial vacances pour les enfants de 5 à 10 ans. Ainsi, cela se passe tous les samedis de 13 heures à 14 heures, au centre, à Glen-Park.

« C’est un programme qui ne date pas d’hier et qui est destiné aux enfants. Je leur apprends des techniques de base de “self defense”, ainsi que la discipline », explique Shehzad.

Et c’est totalement gratuit pour les séances spécial vacances. « Beaucoup d’enfants veulent s’initier à la pratique et certains parents n’ont pas les moyens. C’est pourquoi, pendant les vacances uniquement et une heure les samedis, les enfants peuvent apprendre comment se défendre lorsqu’ils sont en situation difficile », ajoute notre interlocuteur. « Nous proposons aux enfants des exercices ludiques ou les séances s’effectuent dans la bonne humeur. »

Pour plus de renseignements, appelez Shehzad Chaumoo sur le 5784 3549.

Related Article