Faits Divers

Usage de fausses coupures de Rs 200 : un maçon de 20 ans écope de six mois de prison

C’est la Central Investigation Division de Plaine-Magnien qui a enquêté dans cette affaire.

La cour intermédiaire a infligé six mois de prison à un maçon de 20 ans. Ce dernier a été jugé coupable, par la magistrate Darshana Gayan, de possession de faux billets de Rs 200.

Il était poursuivi sous deux accusations de « uttering counterfeit bank notes » devant la cour intermédiaire, en violation des articles 100 (2) (a) (ii), (b) & (4) du Code pénal. Le maçon est domicilié à Plaine-Magnien. Il avait en sa possession de faux billets de Rs 200. Le délit a été commis, le 1er octobre 2014, à Plaine-Magnien toujours.

À l’issue de son procès, le maçon avait plaidé non coupable. Il a ajouté n’avoir pas réalisé les conséquences de ses actes. Il a, par ailleurs, présenté des excuses à la cour. Il a soutenu qu’il a un devoir de veiller sur sa famille.

Gravité du délit

Dans son jugement, la magistrate Darshana Gayan souligne que l’accusé avait fait des aveux.

L’accusé avait, une première fois, fait usage d’un faux billet de Rs 200. Notant que cela s’était bien passé, il a tenté de ré-éditer son acte.

La cour évoque le fait que le maçon a aidé la police à identifier la personne qui lui a remis les deux faux billets de Rs 200 et a indiqué les lieux où ils étaient fabriqués.

Le maçon a un casier judiciaire vierge et a passé quatorze jours en détention policière. Vu la gravité du délit et l’impact potentiel que cela aura sur l’économie du pays, la cour est d’avis qu’une peine d’emprisonnement est justifiée.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more