Live News

Usage abusif des pesticides : des légumes et fruits pas sains dans nos assiettes

L’utilisation de pesticides permet d’améliorer et d’augmenter la production agricole. Cependant, un abus ou une utilisation inappropriée peut augmenter les risques pour la santé et l’environnement. Selon un rapport du National Audit Office, l’importation des pesticides a augmenté ces cinq dernières années. Et dans plusieurs cas, le taux utilis♪é était largement supérieur à la limite autorisée... 

Les lacunes du Use of Pesticides Act

C’est en 2018 que le Use of Pesticides Act a été introduit. Mais force est de constater que ce texte de loi n’a pas eu l’effet escompté. Principalement en raison d’une formation insuffisante, de pannes fréquentes de l’équipement de test ou encore du faible niveau d’échantillons pour les tests. Certains équipements ne sont également pas entièrement programmés pour effectuer des tests sur tous les ingrédients indiqués dans la loi. Il s’avère, d’autre part, qu’afin de réduire l’utilisation des pesticides, des stratégies alternatives de lutte antiparasitaire telles que l’introduction de l’Integrated Pest Management (IPM) ou encore l’agriculture biologique, ont été explorées. Sauf qu’il n’y a pas de cadre réglementaire approprié propice à l’utilisation de ces méthodes alternatives.

Ce que dit la loi

Selon l’article 13 de la loi, si une personne (i) utilise dans ou sur un produit agricole, un pesticide autre que le pesticide spécifié ; (ii) applique un pesticide dans ou un produit agricole entraînant le dépassement du MLR; ou (iii) ne se conforme pas à un avis d’amélioration signifié en vertu de l’article 9(2), commet une infraction et est passible, en cas de condamnation, d’une amende n’excédant pas Rs 10 000. En cas de deuxième condamnation, le contrevenant sera passible d’une amende d’au moins Rs 10 000 et ne dépassant pas Rs 25 000. Pour toute condamnation ultérieure, le contrevenant sera passible d’une amende d’au moins Rs 25 000 et d’un maximum de Rs 50 000 et à une peine d’emprisonnement n’excédant pas un an.

103 petits planteurs non conformes

Les planteurs non conformes sont ceux qui n’ont pas respecté la loi et dont les résultats d’analyses d’échantillons ont montré des résidus de pesticides dépassant le Maximum Residue Level (MRL) et/ou qui ont utilisé des pesticides non recommandés. Sur 12 000 planteurs, seuls 550 ont été inquiétés au cours des années 2020 et 2021. Bien que le nombre de planteurs inquiétés soit faible, le nombre de planteurs non conformes est passé de 56 à 79 entre 2020 et 2021.

  2020 2021 Total
Nombre de planteurs inquiétés  264 286 550
Nombre de planteurs non conformes  56 79 135
Petits planteurs  37 66 103
Planteurs d’entreprises 19 13 32
Pourcentage de planteurs non conformes (%)  21 28 25

 

  2020 2021 Moyenne
Volume des échantillons collectés (kg)  568 609  
Nombre de planteurs concernés 264 286  
Production (Tonnes)  94 410  101 537   
Kg collecté par million Kg produits 6,01  5,99  6,00

 

128 planteurs verbalisés

Pour les années 2020 et 2021, 936 échantillons ont été collectés auprès de 550 planteurs. Il s’avère que 135 planteurs étaient non conformes au taux autorisé de pesticides ou leurs produits contenaient des pesticides non recommandés. 128 planteurs ont reçu des avis d’amélioration. En revanche, les sept autres étaient introuvables.

  2020 2021 Total
Nombre de Improvement Notices 49 79 128
Nombre de suivi 5 3 8

 

Les échantillons dépassant le taux autorisé de pesticide

Fruits et légumes Pesticide détecté  Taux autorisé (mg/kg)  Taux détecté (mg/kg) 
Épinard Cypermethrin 0,073 0,7
Aubergine  Cypermethrin  0,035 0,5
Tomate  Difenoconazole 0,032 2,0
Tomate (salades) Acetamiprid 0,047 0,5
Tomate (Salades) Azoxystrobin 0,120 3,0
Tomate (Salades) Cyromazine  0,036 0,6
Tomate (Salades) Difenoconazole  0,110 2,0
Poivron  Acetamiprid 0,047 0,3
Concombre  Acetamiprid 0,027 0,3
pesticides

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !