Actualités

UoM/METRO EXPRESS LTD : signature d’un accord pour mieux gérer le transport en commun 

« Nous mettons tout en œuvre pour une mise en opération en décembre », selon Das Mootanah.

Au Council & Senate Room, à Réduit, le vendredi 15 novembre, un protocole d’accord a été signé par l’Université de Maurice (UoM) et le Metro Express Limited (MEL). Objectif : un échange d’expertises et de compétences pour une collaboration université-industrie pour ce qui touche au transport en commun en général.

« Ce partenariat revêt toute son importance pour aider l’UoM et le MEL à mettre leurs moyens ensemble, notamment les compétences et expertises sur les plans de formation dans le domaine de l’ingénierie du transport et dans la recherche, mais encore de diriger et d’engager des discussions sur le développement durable. L’Academia a beaucoup à apporter au développement de l’industrie qui est, dans ce cas précis, le Metro Express Limited », a affirmé le Professeur Dhanjay Jhurry, le vice-Chancelier de l’UoM. 

En ce qu’il s’agit du Road Safety Observatory, l’académicien dira que cela va au-delà du projet de Metro Express Limited. « Cet observatoire concerne le transport en général. Dans ce domaine, il y a l’utilisation de la technologie pour améliorer le flux du transport. Sur les ronds-points, il y a le problème du contrôle de trafic par les policiers. Il faudrait qu’on arrive à utiliser des smart systems pour mieux gérer les carrefours. Cela allègera énormément le trafic routier. Partout dans le monde, cela se fait. Il faudrait qu’on arrive à adopter cette mesure à Maurice », fait-il ressortir. 

Par rapport à la sécurité routière, le Professeur estime qu’il est inacceptable qu’il y ait 150 morts sur nos routes, dont la moitié sont des motocyclistes. « Il faut qu’on essaie d’apporter une réflexion à ce propos. L’ancien ministre Nando Bodha avait suggéré la création d’un Road Safety Observatory à l’UoM. Nous nous sommes engagés avec le ministère afin de concrétiser sa mise en place ». Il ajoute que l’observatoire aura pour rôle de faire toutes les études de base afin de comprendre ce qu’il faudrait faire pour réduire le nombre d’accidents. « Quand on parle de sécurité routière, ce n’est pas uniquement les usagers de la route qui roulent mal. Il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu. Le rôle de l’UoM sera de les identifier et d’assurer la formation pour amener le public à mieux respecter et suivre le Code de la route. Cela nous permettrait également de mieux nous organiser autour des statistiques, », conclut Dhanjay Jhurry.

De son côté, Das Motanah, le CEO du MEL, indique que cette collaboration avec l’UoM est une première. « Maintenant, il est question de la manière de relier les connaissances de l’Academia avec les pratiques de l’industrie, notamment l’expertise, l’infrastructure, les collaborations futures, les recherches et les innovations, entre autres, pour promouvoir un développement intégré et soutenable dans le transport en général afin de faire progresser davantage le pays. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !