Live News

Universités françaises : majoration des frais pour les étudiants non européens

Photo d'Illustration

L’annonce de la décision de la France d’augmenter en 2019 les frais de scolarité des étudiants hors espace économique européen fait sourciller. Les parents mauriciens dont les enfants étudient dans des universités françaises sont dans le flou. Ils attendent d’autres informations pour décider de l’avenir de leurs enfants.

Un étudiant étranger extra-européen verra ses frais de scolarité être multipliés par seize à la rentrée de 2019. Le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé, le lundi 19 novembre, que dès la rentrée 2019, les étudiants non européens devront s’acquitter de 2 770 euros pour une inscription en licence, contre 170 euros actuellement, et de 3 770 euros au lieu de 243 euros pour un master ou un doctorat.

Elizabeth, dont le fils étudie dans une université française, s’interroge sur la gratuité des études que prône le gouvernement français. « La loi n’a pas encore été votée, mais c’est le moment pour que le gouvernement mauricien puisse discuter pour nos étudiants… » Elle est aussi inquiète pour ceux qui entameront les démarches après leurs examens du School Certificate (SC), du Higher School Certificate (HSC) ou du BAC. Mis à part ce montant, les parents devront aussi trouver environ 1 000 euros tous les mois qu’ils enverront à leurs enfants pour les dépenses courantes, comme le loyer, l’assurance médicale et la nourriture.

Le manque d’informations à ce sujet pousse Vishal à se demander qui sont les étudiants concernés. « Jusqu’à présent, nous avons appris que cela concerne les étudiants du continent africain. Sommes-nous concernés par cette nouvelle situation ? Les autorités compétentes devraient nous informer… »

«Choix fort mais mesuré»

Dans une déclaration, Edouard Philippe a avancé que c’est un « choix fort » mais « mesuré » qui « [nous] permettra de mieux accueillir les étudiants qui choisissent la France ». Il a ajouté : « Nous resterons très en dessous des 8 000 à 13 000 euros de nos voisins néerlandais et des dizaines de milliers de livres en Grande-Bretagne, et de la plupart des pays européens, sans évoquer bien sûr la situation sur le continent nord-américain. »

Selon les chiffres, la France est la quatrième destination mondiale pour les étudiants internationaux. Le nombre d’étudiants étrangers entre 2010 et 2015 a baissé de 8 %. Le pays ambitionne d’atteindre la barre des 500 000 étudiants en 2027, contre 300 000 actuellement.

Les parents mauriciens concernés sont dans le flou. Nous avons sollicité l’Institut français de Maurice et la section Scholarships du ministère de l’Éducation, où un préposé nous a indiqué qu’une communication en ce sens ne saurait tarder.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !