Actualités

Université gratuite - Dhanjay Jhurry: «Il n’y aura pas de problème de place»

Dhanjay Jhurry

« Il n’y a aura pas de problème de place ». Propos de Dhanjay Jhurry, vice-chancelier de l’Université de Maurice (UoM). Il intervenait lors de la deuxième partie du Grand Journal de Radio Plus, dans l’après-midi du lundi 14 janvier. L’émission, animée par Patrick Hilbert et Gilbert Bablee, était axée sur le thème : « Université gratuite, comment ça marche ? »

Le vice-chancelier explique que les étudiants ne payaient que les General Fees pour les facilités offertes par l’institution. Certains étudiants qui payaient Rs 20 000 ne débourseront désormais que Rs 10 000 et le vice-chancelier se demande comment l’université maintiendra sa survie. Il a précisé que les Post-Graduate ne sont pas concernés par cette mesure.  

Jocelyn Chan Low, ancien chargé de cours à l’UoM, a rappelé l’épisode de la grève estudiantine qui avait débouché sur la gratuité des cours dispensés à l’université. Mais par la suite, la mise sur pied d’autres institutions d’enseignement supérieur a changé la donne. Il s’est demandé pourquoi les cours dispensés à l’UoM sont gratuits alors que ceux de l’Université de Technologie (UTM) sont payants. Il a déploré une mainmise du bureau du Premier ministre sur le Council de l’UoM. « Neuf des 14 membres de cette instance sont nommés par le PMO », dit-il. Le professeur Chan Low a toutefois salué la nouvelle mesure, même s’il pense que cela peut paraître comme une mesure électoraliste. Il a cependant mis en garde contre l’excès de gratuité. « Trop de gratuité peut tuer l’éducation tertiaire ».

Kiran Bhujun, Officer-in-Charge à l’UTM, affirme que l’institution bénéficie uniquement de Rs 28 millions des Rs 228 millions nécessaires. Concernant les futurs étudiants, Kiran Bhujun indique qu’ils n’ont pas encore payé leurs tuition fees. Il souhaite qu’il n’y ait pas de doublons dans les cours dispensés par les universités.