Live News

Université de Technologie de Maurice : le Head of Finance recruté dans l’illégalité ?

utm

Nouvelle polémique à l’Université de Technologie de Maurice (UTM). Le recrutement d’un cadre fait des vagues, car il ne répondait pas à une condition au moment où il a postulé. La direction lui a demandé des explications.

C’est cette fois le recrutement de Neetyanand Rajub au poste de Head of Finance qui suscite la controverse. En effet, au moment où l’UTM avait fait l’annonce dans les journaux pour le recrutement d’un Head of Finance, les conditions exigeaient, entre autres, que les candidats soient enregistrés auprès du Mauritius Institute of Professional Accountants (MIPA) en conformité avec la Section 51 (2) de la Financial Reporting Act. Toutefois, selon les informations recueillies auprès de sources fiables à l’UTM, l’on apprend que Neetyanand Rajub n’est plus membre du MIPA car il est deregistered depuis 2017. Cette information nous a été confirmée par le MIPA qui soutient que c’est parce qu’il ne payait plus ses frais d’abonnement qu’il a finalement été deregistered. 

Cette situation ne manque pas de provoquer l’exaspération auprès du personnel de l’UTM et plus particulièrement des membres de l’UTM Employees Union. « Ce qui vient de se passer nous fait poser beaucoup de questions sur les procédures de recrutement à l’UTM », explique Vikash Seesagur, sans compter, dit-il, que cette situation a causé préjudice aux autres candidats qui ont participé à cet exercice de recrutement. « Toutes les personnes impliquées dans ce processus de recrutement doivent venir s’expliquer, et même l’Officer-in-Charge de l’UTM, surtout si ce recrutement est en violation avec le Financial Reporting Act ». 

Le Défi Quotidien a pu contacter Neetynand Rajub. Il a donné ses explications sur sa situation au MIPA. « J’ai postulé à l’UTM alors que j’étais à l’étranger et je n’étais en effet plus membre de la MIPA à ce moment-là », a-t-il expliqué. 

Il avance que le management de l’UTM l’a déjà sommé de s’expliquer sur toute cette affaire, chose qu’il dit avoir déjà faite, et souligne avoir entamé les démarches nécessaires pour se faire ré-enregistrer auprès du MIPA.