Xplik ou K

Union-Park : les lampadaires du terrain de foot inutilisables depuis trois ans

lampadaires

Les habitants d’Union Park sont pénalisés depuis trois ans. La faute aux lampadaires toujours pas réparés. Selon le président de conseil de district, le projet a été placé sur la liste prioritaire pour la prochaine année financière. La PPS Sandhya Boygah soutient elle aussi que les travaux sont prévus pour bientôt, mais que « cela prendra du temps ».

Shahir B., habitant Union-Park, explique que les lampadaires du terrain de football de la localité sont inutilisables depuis trois ans. « Il suffit d’un rien pour que les lampadaires tombent. Les habitants ne peuvent plus faire leur jogging, encore moins jouer au foot la nuit. La plupart travaillent en journée. Ils avaient l’habitude de jouer en ce lieu en soirée », explique Shahir.

Des plaintes ont déjà été déposées au conseil de district de Grand-Port. Selon les informations reçues, c’est la National Development Unit qui serait chargée des travaux. « Mon père est conseiller du village. Il dit avoir fait tout son possible lors des conseils mais que les choses n’avancent pas vraiment. Il faudrait que le conseil de district enlève d’abord l’ancienne structure pour placer la nouvelle. Le plus triste c’est que certains habitants ne le comprennent pas. Ils pensent que le conseiller du village ne fait rien », déplore Shahir. Les villageois sont remontés parce qu’ils se retrouvent pénalisés depuis toutes ces années.

Intervenant dans l’émission Xplik ou K, Nirmal Domah, président du conseil de district de Grand-Port, a expliqué que la structure qui tombe en état de décrépitude existe depuis longtemps. « Les lampadaires sont vieux. Nous avons, à plusieurs reprises, tenté de changer les ampoules pour un éclairage du terrain, mais nous nous rendons compte que cela ne fait pas avancer les choses. Il faut une nouvelle structure. C’est un gros projet qui a déjà été inclus dans la liste des priorités pour l’année budgétaire qui arrive dans peu de temps », a souligné le président.


Sandhya Boygah, PPS : «Le projet prendra du temps mais il sera complété»

La Parliamentary Private Secretary (PPS) de la circonscription nº 11, Sandhya Boygah, confirme que le terrain appartient bel et bien au conseil de district de Grand-Port. « À l’époque, les lumières avaient été placées sur le terrain pour permettre les activités nocturnes, mais avec le temps, nous nous sommes rendu compte que la structure était défectueuse. Une partie des lampadaires s’allumait et d’autres pas. Sur certains les travaux ont été mal réalisés. Il y avait même des risques d’électrocution. C’est la raison pour laquelle que nous avons tout supprimé. Il fallait un minimum de sécurité », indique Sandhya Boygah.

Elle ajoute avoir contacté les services d’un consultant pour étudier le problème technique. « Cela a pris trois ans, malheureusement. Mais nous avions pris la peine d’informer les villageois que les travaux suivraient leur cours et qu’on ne pouvait pas se presser. D’ailleurs, nous avions même donné une alternative aux habitants. Les jeunes de Union-Park ont la chance de bénéficier d’un gymnase doté de tous les équipements nécessaires et très sophistiqués. Cela leur permet de pratiquer du sport, en attendant la réparation des lampadaires. Le consultant nous livrera son rapport en ce mois d’avril. Nous connaîtrons alors le coût des investissements. Si le budget le permet, nous enclencherons les travaux au plus vite. Au cas contraire, nous devrons lancer des appels d’offres et étudier les offres », conclut Sandhya Boygah.