Live News

Une mineure accuse son père de l’avoir malmenée

L’adolescente craint de subir de nouvelles agressions.

La police et la brigade pour la protection des mineurs enquêtent sur un cas de violence domestique et de maltraitance à l'égard d'une adolescente de 16 ans. Cela, après les dénonciations de l’habitante du Nord dans la journée du mercredi 1er décembre. La jeune fille accuse son père de l'avoir agressée et maltraitée au cours d'une dispute il y a quelques semaines. 

Ne pouvant plus garder son secret, elle a raconté son calvaire à une de ses proches, qui a informé les autorités. « Linn tapp mwa kout tiyo apre linn trangle mwa kont miray », a expliqué la jeune fille à la police. Karen (*prénom fictif) dit craindre que la situation dégénère pour elle à l’avenir. « Mo perr ariv enn zour li kav fer plis enkor ».

Karen est traumatisée après son vécu. Elle s'interroge comment son propre père a pu faire preuve de tels actes à son égard. Cette collégienne explique que, dans la soirée du vendredi 19 novembre, elle a été malmenée par son père Pascal (prénom fictif). Lors de cette dispute, ce dernier aurait reproché à l'adolescente son comportement. Alors que la jeune fille faisait valoir ses explications, la tension est montée. 

Fou de colère, Pascal a infligé des violentes gifles à Karen. À cet instant, il n'y avait personne d'autre à la maison. L'adolescente explique avoir tenté de calmer la situation, tout en mettant en garde son père qu'il n'avait pas le droit de la violenter. Mais rien à faire. Pascal est parti pour revenir avec un tuyau en PVC. Il s'est mis à rouer de coups l'adolescente avec l'objet. Par la suite, Karen raconte avoir tenté d'esquiver quelques coups, mais Pascal a fini par l'attraper par les cheveux avant de l'appuyer de force contre un mur pour l'étrangler. 

Dans une plainte à la police de Pamplemousses, l’adolescente explique avoir eu des ecchymoses sur le corps à l’issue de cette agression. Depuis, elle affirme avoir élu domicile chez une proche, en vue de ne plus se faire malmener par son père. La brigade pour la protection des mineurs de la Northern Division a aussi été informée de ce dossier. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !