Live News

Une femme de 84 ans porte plainte pour vol et agression sexuelle contre un homme de 39 ans

Mariam ne s’attendait pas à vivre une telle trahison.

Mariam (prénom modifié), 84 ans, aurait été violée et agressée sexuellement par Yasin, 39 ans, un habitant de son quartier. Celui-ci aurait aussi subtilisé Rs 600 000 de son compte bancaire. Le jeudi 21 octobre, il a été traduit en justice. Le suspect est actuellement en détention. 

Mariam vit seule, depuis le décès de son époux et de son fils unique. Elle avait engagé le suspect Yasin comme jardinier et homme à tout faire. Il faisait aussi ses courses, parce qu’elle a des douleurs aux jambes et ne peut marcher correctement. 

Sachant que la femme lui faisait confiance, il s’était imposé comme le gestionnaire de son argent. Il empruntait sa carte d’identité et ses cartes bancaires pour procéder à des retraits d’argent depuis plusieurs mois.

Pour éviter que son manège ne soit découvert, il avait convaincu Mariam que ses neveux lui en voulaient. Et il s’apprêtait même à faire transférer les biens immobiliers de celle-ci à son nom.

Selon Mariam, il avait fait de sorte qu’elle ne soit plus en contact avec les membres de sa famille. « Li dir mwa pous mo bann tizanfan depi la », dit-elle. 

Mo gagn onte... Zame monn viv enn lavi koumsa »

Le suspect faisait appel au service de santé pour les soins de Mariam à domicile. Il multipliait les va-et-vient et même les visites tardives chez Mariam. Celle-ci raconte qu’il lui a fait visionner des clips pornographiques sur son téléphone cellulaire. Et il l’aurait convaincue qu’il fallait qu’elle ait des relations sexuelles pour se soigner. 

Relations sexuelles

« Mo ti dir li si li kontinie koumsa mo pou dir mo ban neve ek la polis », soutient l’octogénaire. Ce qui n’aurait point découragé Yasin. Il aurait multiplié ses avances. Et le jeudi 14 octobre, il aurait expliqué à Mariam que des relations sexuelles étaient la solution pour la soulager de ses douleurs. « Li dir mwa bizin met lame ladan pou debouse », raconte Mariam. Il en aurait profité pour assouvir ses pulsions sexuelles. « Li finn trair mo konfians. Li vey mwa dormi li fer so malang », relate-t-elle.

Pendant quelques jours, il n’aurait pas rendu visite à l’octogénaire. Mais par la suite, il est revenu. Mariam lui a alors clairement fait comprendre qu’elle ne voulait plus jamais le revoir. Mais Yasin lui aurait encore fait visionner un clip sur son téléphone cellulaire. « Li dir mwa get ki bizin fer. Dokter dan la Swis ki pe explike », relate Mariam

Par peur, elle explique qu’elle n’a pas raconté son calvaire tout de suite. Puis elle a contacté sa famille. « Mo gagn onte sa zafer la. Li pa fasil. Zame monn viv enn lavi koumsa », confie-t-elle. « Li finn kokin tou mo kass pansion. »

Un neveu de Mariam, qui habite non loin du domicile de celle-ci, a recueilli des informations dans la localité sur Yasin. Il est ensuite entré en contact avec lui et lui a demandé de venir chez lui. Et ce dernier lui a rendu visite.
Lors de cette rencontre, les proches de Mariam lui ont réclamé des explications sur la somme de Rs 600 000 retirée du compte de l’octogénaire. Ce dernier aurait alors laissé entendre qu’il allait rembourser l’argent.

« Kouma li pou kapav ranbours Rs 600 000 mo kala ? », se demande le neveu.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !