Live News

Une élection générale le 8 mai 2021 pour la diaspora

La diaspora mauricienne est appelée aux urnes le 8 mai 2021 pour élire le parti qu’elle pense le plus apte à diriger le pays. Cette « élection générale » est une initiative de la Mauritius Global Diaspora qui entend ainsi sensibiliser les politiciens sur la nécessité de permettre à la diaspora, qui compte plus de 100 000 personnes, de prendre part elle aussi au processus démocratique. Contrairement à plusieurs pays, à l’instar des États-Unis, de la Belgique ou encore de la France pour ne nommer que ceux-là, les Mauriciens de l’étranger ne sont pas autorisés à voter aux élections générales de leur pays natal.

Pour l’élection du 8 mai, les gens pourront voter électroniquement et par mail. Chaque personne ne pourra voter qu’une seule fois et pour un seul parti. Cette sensibilisation se fait avec tout le sérieux possible.

Des débats avec des politiciens mauriciens sont organisés, en collaboration avec Mo Vote Mo La Voix et Anou Voté. Ils peuvent être suivis en direct sur Facebook et YouTube. Un logiciel spécial a d’ailleurs été acquis pour ces débats. Il servira aussi à recueillir et à interpréter les votes de manière indépendante.

Ce samedi 17 avril 2021, en fin d’après-midi, Arvin Boolell (Parti travailliste-PTr), Patrice Armance, Fadhil Mollabux (100% Citoyens), Stefan Gua (Rezistans ek Alternativ-ReA) et Veda Baloomoody participeront au débat. La semaine dernière, Ajay Gunness (Mouvement militant mauricien-MMM), Shakeel Mohamed (PTr), Adrien Duval (Parti mauricien social-démocrate-PMSD) et Kugan Parapen (ReA) étaient parmi les panélistes. Pour la semaine prochaine, Tania Diolle, pour le gouvernement, Fabrice David (PTr), Khushal Lobine (PMSD) et Rouma Bahadoor (MMM) ont déjà confirmé leur participation.

« Nous voulons que tous les politiciens puissent s’exprimer, qu’ils soient du gouvernement ou de l’opposition. D’ailleurs, pour le débat du 1er mai, nous aurons des leaders politiques », indique Kovi Narsinghen, une des personnes derrière la Mauritius Global Diaspora et modérateur lors des débats.

Il ajoute que la démarche vise à aider la diaspora à obtenir le droit de voter aux élections qui se tiennent à Maurice. « Depuis bien des années, la diaspora ne s’est pas manifestée. Mais on voit un gros regain d’intérêt pour tout ce qui se passe à Maurice. Il y a une réelle volonté de la diaspora d’être partie prenante de l’actualité politique du pays. Nous demandons un amendement constitutionnel et un amendement de l’article 4(a) de la Representation of the People Act », explique Kovi Narsinghen.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !