Législatives 2019

Une dame tuée et découpée en morceaux par son fils : Pravind Jugnauth affirme que «les caméras de surveillance ont aidé à retrouver les responsables» du crime

Le Premier ministre sortant a participé aux célébrations de Divali organisées par le Vaish Common Front à Rivière-du-Rempart ce samedi 19 octobre. Pravind Jugnauth a été en grande pompe. D’ailleurs l’arrière de la salle était orné d’une banderole à l’effigie du Premier ministre sortant. 

Selon la direction du Vaish Common Front, d’autres dirigeants politiques ont été invités, mais ils ne sont pas venus. 

Revenant sur le meurtre perpétré à L'Avenir, St-Pierre, où un homme de 32 ans a tué avant de découper sa mère en morceaux, il a affirmé que «les caméras de surveillance ont aidé à retrouver les responsables». 

« Avec ces caméras, je veux plus de sécurité dans le pays et je veux que nous ressemblons au Singapour », a fait ressortir Pravind Jugnauth. 

Le leader du MSM a aussi lancé ceci à l'assistance : « Dans le passé vous étiez des orphelins, plusieurs autres sociétés m’ont dit cela... je suis, donc, venu comme un papa ». 

Pravind Jugnauth affirme qu’il n’a laissé personne sur la touche et s'est dit satisfait d’être soutenu par les sociétés socioculturelles du pays. Il affirme qu'il a fallu faire un choix en désignant les candidats aux législatives du 7 novembre. 

Le Premier ministre sortant affirme qu’il est comme un «contracteur» qui avec ses «maçons et aides-maçons construisent le pays». 

Pravind Jugnauth a pris l'exemple de Sandya Boygah qui n'a pas obtenu de ticket en disant que parfois des gens obtiennent d'autres responsabilités. « Selman ban nouvo macon la pou bizin trap tourel ». 

Le Premier ministre sortant souhaite aussi que le Metro Express soit étendu au Nord, plus précisément à Rivière-du-Rempart. Il a clarifié les rumeurs par rapport aux troubles que subiront les propriétaires d’autobus individuels face au métro. Prenant l’exemple de Londres, Pravind Jugnauth a souligné que le secteur ne sera pas affecté. «Je protège toujours mon peuple, je fais ce que je peux pour montrer le bon chemin aux gens». 

Il a fait comprendre à l'assistance qu'il a besoin du soutien des gens pour pouvoir construire le pays et le faire prospérer. «Je ferai de mon mieux pour qu'il y ait de la prospérité dans le pays. Je ferai tout pour étendre le progrès à tous les Mauriciens ».

Pravind Jugnauth est aussi revenu sur les mesures gouvernementales dont le salaire minimal, les frais d’études tertiaires gratuits, les subventions pour soutenir les familles et les petits commerces. Il a affirmé qu'il a été privilégié d'avoir vécu avec sir Anerood Jugnauth et travaillé avec lui. « Il s'est donné corps et âme pour ce pays tout en restant humble. Il n'avait pas le souci du style. Il a fait le miracle économique. J'ai appris de lui et je veux faire comme lui », a lancé le Premier ministre sortant. 

Et d’ajouter que «la société doit avoir un bon jugement et bien observer».
Pravind Jugnauth a souligné que bien que le Diwali soit une fête hindoue, cette fête est aussi pour tous les Mauriciens. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !