Live News

Une adolescente rouée de coups en pleine rue - La victime : «Disan ti pe sorti dan mo zorey»

L’adolescente et sa mère après cette agression.

Une adolescente de 13 ans a passé deux jours à l’hôpital Victoria, à Candos. Le 19 mai dernier, cette collégienne, issue de Petite-Rivière, se rendait à un commerce de la localité lorsqu’elle a été agressée par une autre adolescente, âgée de 16 ans. La victime a été projetée par terre et rouée de coups de pied, avant que des passants n’interviennent. C’est après sa décharge de l’hôpital, le samedi 21 mai, qu’elle a consigné une plainte au poste de police de la localité, accompagnée de sa maman. 

Selon l’adolescente, il y a deux semaines environ, elle avait eu un accrochage avec une jeune fille du quartier. 

« A koz zot pe get zot kamarad traver sa inn koumanse. Enn zafer banal. Mo tifi ek sa lot tifi la inn lager », lâche la maman de l’adolescente de 13 ans. Après cet épisode, la mère pensait que cette affaire avait été mise de côté. 

Le 19 mai dernier, sa fille est sortie de la maison pour se rendre chez un commerçant de la localité. « Il y avait la cousine de la fille avait qui je m’étais embrouillée deux semaines plus tôt. Elle a demandé à me parler », explique l’adolescente. Mais une fois encore, la situation a dégénéré. « Linn koumans batt mwa. Linn riss mo seve. Monn perdi lekilib monn tonbe », relate-t-elle. Alors qu’elle cherchait à se défendre, elle a été rouée de coups de pied au ventre et sur d’autres parties de son corps. « Linn asiz lor mwa, linn koumans tapp mo latet anba. Disan inn sorti dan mo zorey », raconte-t-elle. 

Son salut, dit-elle, elle le doit à des passants. « Dimounn inn bizin intervenir pou tir mwa », ajoute la collégienne. Alertés de cette agression, ses proches l’ont emmenée à l’hôpital Dr A. G Jeetoo pour des soins. La victime, après les premiers soins, a été admise en salle sous observation. 

« Vendredi matin, ma fille vomissait. Cela m’a beaucoup inquiétée. Mais après les examens médicaux, rien de grave n’a été détecté », soupire la maman.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !