Faits Divers

Un vigile de 86 ans retrouvé mort à Riche-Terre : une blessure à la tête de la victime intrigue la police

Issah Ramjan « Mon grand-père Issah était calme et tranquille. Il était en parfaite santé », dit son petit-fils.

Le corps sans vie d’Issah Ramjan, 86 ans, a été retrouvé au matin du 25 décembre à l’arrière du centre commercial de Riche-Terre où il officiait comme gardien. C’est un planteur qui a alerté la police. L’autopsie a conclu à un œdème cérébral. La mort est considérée d’autant plus suspecte plus qu’il jouissait d’une excellente santé.  

Issah Ramjan a-t-il été victime d’une agression physique ou a-t-il fait une vilaine chute à la suite d’un malaise ? C’est ce que tente d’établir la police de Terre-Rouge. Ce qui est confirmé, c’est ce que la victime portait une blessure à la tête. Des prélèvements ont été effectués sur le cadavre aux fins d’analyses.  

La victime, domicilié à Le Hochet, Terre-Rouge exerçait depuis quelque temps comme vigile. Il avait coutume de travailler dans la journée. Mardi, il s’est rendu au travail comme à son habitude. « Il travaillait le plus souvent dans la journée. Il nous arrivait cependant de changer nos heures », explique Rehan, ami et collègue de la victime.

L’épouse d’Issah Ramjan est inconsolable.
L’épouse d’Issah Ramjan est inconsolable.

Issah Ramjan avait  pris son service mardi à 5 h 30. « Je lui ai passé le relais. Il commence normalement  par nettoyer la cour et ramasse les mangues et les feuilles mortes. Toutefois, je ne sais ce qui a bien pu se passer. Autant que je sache, il jouissait d’une bonne santé », précise son ami.

Son collègue est parti  après qu’il eut pris le service du matin. C’est un planteur qui a retrouvé Issah Ramjan inerte, il portait une blessure à la tête. Il était déjà mort. La police de Terre-Rouge a immédiatement été alertée. Les éléments de la Scene of Crime Office de la Northern Division, de la brigade criminelle de Terre-Rouge et les  limiers de la Field Intelligence Unit  se sont rendus sur place. Le cadavre a été transporté à la morgue.

L’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal, a attribué la mort à un œdème cérébral. Une enquête approfondie est en cours pour déterminer ce qui a pu se produire ce matin du 25 décembre.

S’agit-il d’un vol qui a mal tourné ? Avec le résultat d’autopsie, cette piste reste ouverte. Ceux qui ont vu l’octogénaire la dernière fois seront entendus. Après ce drame, la CID de Terre-Rouge a effectué des patrouilles dans la localité. Trois vols ont été enregistrés durant la même journée dans la localité.

À Le Hochet, les proches de la victime ne comprennent pas ce qui a pu se passer. « Mon grand-père était une personne calme et tranquille. Il n’avait aucun ennemi et jouissait d’une excellente santé. Il aimait son travail. Lindi monn trouv li ti pe marser bien », lâche son petit-fils.

L’épouse d’Issah Ramjan est également inconsolable. Elle ne peut s’empêcher de penser aux derniers instants passés avec son époux.

« Li bien, linn manger tout », lâche-t-elle d’une voix entrecoupée de sanglots. En apprenant la nouvelle, elle s’est rendue sur place. « Nou al get li, me pa kapav tous li », dit la veille dame en pleurs.  

L’enquête de la police est placée sous la supervision de l’assistant commissaire Dawoonarain.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !