Faits Divers

Un sexagénaire victime d’arnaque : il tombe sous les griffes d’un escroc au bâtiment Emmanuel Anquetil

pope_henessy

M.Deeal, un retraité de 72 ans habitant Rivière-du-Poste, a consigné une déposition au poste de police de Pope Henessy contre un certain Twaleb pour l’avoir escroqué de Rs 96 600 dans une affaire de contrat de terrain.

Le retraité se rend à Port-Louis en 2016 chez un notaire pour conclure un contrat concernant son terrain situé à chemin Royal à Rivière-du-Poste. Se trouvant au 6e étage du bâtiment Emmanuel Anquetil, rue Jules Koenig, il rencontre un dénommé Twaleb qu’il avait déjà croisé une première fois à Chemin-Grenier où ce dernier effectuait un arpentage sur un terrain. Twaleb  lui demandant le but de sa visite à Port-Louis, il l’informe qu’il doit signer un contrat pour son terrain. Alors, lui montrant des documents en sa possession, Twaleb convainc le sexagénaire qu’il peut faire ce travail.

Voyant que M. Deeal est impressionné par son discours et les œuvres qu’il lui présente, l’escroc lui demande de lui remettre une copie du plan du site ainsi qu’une copie de l’affidavit de sa mère et de son frère ; il lui explique enfin que les travaux coûteront environ Rs 60 000 et qu’il a besoin de Rs 25 000 pour commencer le chantier.

Deux semaines plus tard au même endroit, la victime remet à Twaleb les documents et la somme demandée. L’escroc lui dit que le contrat du terrain serait prêt dans deux mois.  Après être passé un jour voir M. Deeal à Rivière-du-Poste pour lui assurer que le contrat serait bientôt prêt, Twaleb ne répondra plus au téléphone.

Enfin, en 2017, l’escroc lui demande de venir en apportant Rs 15 000 à l’immeuble Air Mauritius pour recevoir le contrat. Après avoir empoché l’argent, Twaleb annonce à la victime que le contrat n’est pas prêt et que cela prendrait du temps. Twaleb refait plusieurs fois le coup, réclamant d’autres sommes ou pour une prétendue taxe de Rs 12 600, lui annonçant que le contrat serait prêt en décembre 2017.

Une autre rencontre suit pour un dernier paiement de Rs 14 000 et la promesse du contrat pour janvier 2018.  Puis, l’escroc ne donne plus de nouvelles jusqu’à un jour d’août 2018 où il explique à M. Deeal qu’il le contacterait quand le contrat serait prêt. Le pauvre estime que Twaleb l’a dépouillé au total de Rs 96 600.

Entre-temps, il a appris que le vrai nom de Twaleb est Feizal et il a pu fournir une photo aux policiers qui ont ouvert une enquête.