Live News

Un second bulletin de vote fait surface

De quoi plonger encore plus la commission électorale dans l’embarras. Dans l’après-midi du vendredi 15 novembre 2019, Toussaint Ninchley Matombé, qui avait brigué les suffrages dans la circonscription no 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue) pour le compte du Parti Kreol Morisien, a informé le commissaire électoral qu’il a reçu un bulletin de vote arborant le sceau de la commission électorale, dans sa boîte aux lettres lundi.
« Vu la nature de l’information et après consultation avec l’Electoral Supervisory Commission, l’affaire a été confiée à la police pour une enquête immédiate », confirme le commissaire électoral Irfan Rahman dans un communiqué de presse émis vendredi en fin d’après-midi.

Dans la matinée, Shakeel Mohamed, député travailliste du no 3 (Port-Louis maritime/Port-Louis Est), a déposé lui aussi un bulletin qui aurait été trouvé à proximité d’une école de vote dans sa circonscription. Il a déclaré qu’il avait dit au commissaire électoral qu’il apporterait le document original. 

« Vous pouvez voir le stamp du bulletin de vote. À l’arrière il y a aussi son serial number (…) C’est à l’institution de décider ce qu’il faut faire maintenant. La personne qui m’a donné ce bulletin de vote, je ne la connais pas. La personne avait peur. Elle a récupéré ce document à proximité de l’école Idriss Goomany », a-t-il expliqué. 

Shakeel Mohamed se dit satisfait des décisions immédiates prises par la commission électorale qui a rapporté le cas à la police. « Il était de mon devoir en tant que Mauricien de rapporter ce bulletin de vote. C’est aux autres personnes de prendre leurs responsabilités », a-t-il soutenu. 

 Le député rouge trouve cependant « inutile » de réorganiser les élections dans sa circonscription. Le jour d’avant, c’est-à-dire jeudi, Shakeel Mohamed avait rapporté à l’Electoral Supervisory Commission (ESC) qu’un électeur de sa circonscription lui avait remis le bulletin de vote mercredi. Une plainte a aussitôt été faite par l’ESC auprès du Central Criminal Investigation Department qui a ouvert une enquête en urgence. 

Pour le commissaire électoral Irfan Rahman, le fait qu’un bulletin de vote se retrouve en-dehors d’un centre de vote est « un délit criminel », selon la clause 71 de la Representation of the People Act.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !