Explik Ou Ka

Un plaidoyer en faveur d’une amélioration des services portuaires  

Le projet de Breakwater Structure Port devrait régler le problème d’accostage.

Heeraman Aumary, directeur de One Seafoods Ltd, souhaite que les services douaniers et portuaires subissent une amélioration notable. Dès qu’un problème surgit, il encourt des dépenses additionnelles. 

Le directeur de One Seafoods Ltd revient sur les divers problèmes auxquels il fait face à la douane. D’abord, quand il rencontre des soucis avec les factures, cela cause un  retard dans la livraison des marchandises importées.  Puis, en cas de vents de 10 ou 15 km/h, les bateaux ne peuvent accoster et doivent partir. « Nos factures sont présentées à la douane et nous payons la TVA de Rs 400 000 à Rs 500 000 et nous apprenons ensuite que le bateau est parti  parce qu’il y a un problème avec notre système au port. C’est aberrant ! Cela fait déjà 10 ans que nous entendons parler de la mise en place d’un système de barrage, en vain. Il faut trouver une solution, d’autant qu’à Maurice il y a des cyclones ou encore des rafales », explique-t-il.

« J’ai un conteneur de marchandises qui devait arriver et pour lequel j’ai déjà payé les frais, mais il n’est pas encore rentré. C’est un gros problème pour nous, car cela représente un manque à gagner, pas seulement pour nous, mais pour d’autres compagnies aussi. Cela nous revient extrêmement cher. Quand un bateau repart avec notre conteneur de marchandises, c’est environ Rs 600 000 de frais additionnels ».

Sollicité par la rédaction pour une réaction, Amick Teeluckdharry, responsable de communication de la Mauritius Revenue Authority, est d’abord revenu sur le problème qui a paralysé le service portuaire le lundi 18 novembre. « Le problème est survenu suite aux travaux entrepris par la Mauritius Telecom sur les câbles de fibre optique dans la région du port et qui ont impacté le réseau informatique. Le problème a été résolu vers minuit. Ensuite, pour revenir au deuxième point soulevé par M. Heeraman, je dois préciser qu’un haut cadre de la douane lui a longuement parlé. Son problème tombe davantage sous la juridiction de la Mauritius Ports Authority (MPA). Je voudrais aussi faire ressortir que la MPA travaille actuellement sur un projet. Il s’agit du Breakwater Structure Port qui devrait régler le problème d’accostage des bateaux qui arrivent avec des conteneurs de marchandises », a-t-il déclaré.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019